Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 09 juillet 2020

Deux petits bonheurs déconfinés

Philippe Roussel et Claude Vautrin - Les brouillons de Philippe Roussel. Le loup pendant le confinement2.jpgPhilippe Roussel et Claude Vautrin :
Les brouillons de Philippe Roussel. Le loup pendant le confinement

Album illustré par Philippe Jalbert

Compagnie Philippe Roussel cie.philipperoussel@wanadoo.fr, livre CD 20,00 €

Paru en juin 2020

Pendant le confinement, Philippe Roussel a retrouvé son pote le loup(*) à qui il a consacré une chanson par jour. 55 jours d’isolement, 55 chansons diffusées via Facebook dans un rendez-vous quotidien impatiemment attendu par enfants et parents. «  Le loup, c’est toi, c’est moi, le loup c’est nous  » : il est ainsi traversé par des émotions qui nous ont été communes à tous : peur, impatience, ennui, besoin de câlins ; et tout ça ne l’empêche pas de vaquer à des occupations pour tromper l’angoisse : dessiner, faire de la musique, danser, chercher des œufs à Pâques ou cueillir du muguet le 1er mai. Les chansons sont simples, avec des paroles pertinentes et des mélodies qu’on a plaisir à reprendre. Dans le CD, Philippe Roussel nous les livre telles qu’elles ont été diffusées sur Facebook. Il a pensé que «  préserver ces brouillons en l’état avec l’émotion du moment (donc aussi ses imperfections) était la manière la plus sincère et vraie de s’approcher de la vérité d’un moment ». Le livre reprend l’intégralité des paroles des chansons. Pour chacune, Claude Vautrin a posé son regard de journaliste et rédigé un commentaire, «  décryptage de notre histoire collective ».

Au final, voilà un bel acte de résilience et de chouettes chansons à écouter pour le plaisir, et qui peuvent aussi susciter le dialogue parents-enfants.

A partir de 4 ans

(*) Et si Philippe Roussel chantait le loup, CD chroniqué dans ce blog en février 2020

 

Christine Beigel : Le fantôme de l’opéraChristine Beigel - Le fantôme de l'opéra.jpg

Réalisation sonore Histodio, raconté par Françoise Cadol, album illustré par Christel Espié

Gautier-Languereau, livre CD (40 minutes) 24,95 €

Paru le 30 octobre 2019 .(Album seul paru en 2017)

Un fantôme terrorise l’opéra de Paris ; spectateurs, chanteurs, machinistes... nul n’est épargné, jusqu’à la disparition de la jeune Christine Danaé qui vient de reprendre au pied levé le rôle de Marguerite dans le Faust de Gounod. Raoul de Chagny, amoureux de la belle parcourt l’opéra à sa recherche...

L’adaptation de Christine Beigel suit assez fidèlement la trame du célèbre roman de Gaston Leroux. Paru il y trois ans avec les illustrations sombres et mystérieuses de Christel Espié, l’album trouve un supplément d’âme dans cette somptueuse version sonore. On est dans la grande tradition du théâtre radiophonique : dialogues, paysages sonores, extraits du Faust de Gounod, bruitages... c’est comme la bande son d’un film, sauf que c’est l’auditeur qui crée ses propres images ; il lui suffit de fermer les yeux pour se retrouver dans la salle lors d’une représentation, pénétrer dans les loges ou suivre Raoul de Chagny au bord de la rivière souterraine qui coule sous l’opéra. A la fin de l’album, quelques pages documentaires relatent les faits divers qui ont inspiré Gaston Leroux pur l’écriture de son roman.

A partir de 7 ans

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.