Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 04 avril 2020

COUPS DE CŒUR

Sam Tshabalala :
Afrique du Sud, comptines, danses et berceuse

Sam Tshabalala  Afrique du sud.jpg

Portia Maniyke chant,
Jay Lou Ava guitariste
Djongolo, multi-percussionniste

ARB music,  CD 17,90 €

Paru le 28 février 2020

Musicien, danseur, chanteur, Sam Tshabalala est un artiste complet né dans les environs de Prétoria. Exilé en Europe pour cause d’apartheid, il a emporté avec lui la musique et les rythmes du township où il a passé sa jeunesse - notamment le « gumboots », qui se pratique en tapant des pieds et en frappant sur des bottes de caoutchouc : un langage rythmé et codé qui permettait aux mineurs de diverses ethnies de communiquer entre eux. Aujourd’hui Sam Tshabalala enseigne le « gumboots » à la Philharmonie de Paris et donne de nombreux concerts. L’artiste sud-africain prend visiblement  plaisir à partager son patrimoine musical avec des enfants dans ce disque remarquable tant par le répertoire que par l’interprétation. Outre une intéressante série de comptines, berceuses et rondes de la tradition enfantine, il propose des titres emblématiques et inter-générationnels : « Shosholoza », chant de mineurs aujourd’hui présent dans les grands évènements sportifs sud-africains, « Pata Pata » immortalisé par Myriam Makeba et « Mbube » de Solomon Linda plus connu en France sous le titre « Le lion est mort ce soir ».  Au charme des deux guitares, à la la voix ample et chaude de Portia Maniyke, aux percussions de Djongolo s’ajoutent les sonorités du zoulou, du tswana, du sotho et du xhosa - cette singulière  langue à clicks que parlait Nelson Mandela. Sur le site de l’éditeur, on trouvera les paroles et leur traduction française, mais aussi des indications sur le contexte des chansons et les gestuelles des rondes - un supplément d’information bien précieux pour faire jouer les enfants et mieux comprendre ces musiques de résistance.

A partir de deux ans

Pour en savoir plus sur le « gumboots » voir l’interview de Sam Tshabalala et une démonstration sur l’Éducathèque de la Philharmonie de Paris cliquer ici.

 

Elsa Valentin : Droits de l’enfant, chaud devant
une émission de Radio Linglangues

Elsa Valentin Droits de l’enfant, chaud devant.jpg


Raconté par Charlotte Hennequin et les enfants 

Trois petits points, CD (71 minutes) 14,90 €

A paraître avril 2020

Les droits de l’enfant, tout un programme. Ce n’est pas le premier document sur la question, mais celui-ci se distingue par l’originalité de sa forme : une émission de radio animée par Charlotte et Simon avec micro-trottoir, interviews, reportages et chansons. Le sujet est abordé de front : Convention de Genève, sort des enfants réfugiés, droit de circuler et de parler sa propre langue, écologie ... à radio Linglangues on parle vrai et on n’hésite à revendiquer.  Parmi les moments  forts de l’émission :  le témoignage d’un jeune réfugié et un reportage à la Calandreta de Gap école associative bilingue français-occitan. Car ici les langues d’ici et d’ailleurs sont partout présentes : dans les chansons en kabyle, italien, bulgare, breton... qui viennent alléger le propos, mais aussi dans les témoignages et les réactions d’enfants. Vivant, engagé, bien documenté ce document copieux fera l’objet d’une écoute fragmentée. On pense irrésistiblement aux regrettées Bibliothèques de Travail sonores de la pédagogie Freinet et à Radio Cartable, la radio des enfants des écoles d’Ivry.

A partir de 8 ans

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.