Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 22 mars 2012

Une interview de Rudy Martel, éditeur

« Benjamins media, des livres-CD pour tous les enfants »

 

benjamins_media_livres-cd_pour_les_enfants.jpg

Rudy Martel, vous êtes éditeur de Benjamins Media

En fait nous sommes trois : Sophie Martel, Ludovic Rocca et moi - avec chacun des missions propres : pour moi ce sont les salons, les animations, pour Sophie le budget, et pour Ludovic la réalisation sonore.

 

Quel âge a Benjamins Media ?

L'association Benjamins Media a été créée en 1987 par Régine Michel avec une bande de copines (et de copains) qui gravitent encore tous autour du livre, de la petite enfance et de la psychologie de l'enfant.

De 1988 à 1998, avec l'autorisation de Bayard presse jeunesse, Benjamins media a édité en version braille et sonore (des cassettes à l'époque) les « Belles histoires de Pomme d'api ».Le principe était déjà posé : histoire interprétée par des comédiens ou des conteurs, mise en musique, mise en sons.

A partir de 1998, benjamins média crée sa propre collection de livres audio pour enfants ; c'est « J'écoute, je découvre, j'imagine ». On propose alors deux types de produits : soit le livre et le CD, soit le livre, le CD et le livre en braille pour un public qui ne voit pas, parents ou enfants.

En 2006, avec le départ de Régine Michel, on remet tout à plat. On réalise en effet que « Je découvre, j'écoute, j'imagine » était moins le titre d'une collection que le principe de notre démarche éditoriale : créer des images à l'oreille de l'enfant pour l'amener du plaisir d'écouter au plaisir de lire.

Mon Tipotame.pngOn propose donc aujourd'hui trois collections de livres-CD : Taille S, Taille M, Taille L. Cela donne plus de clarté et de visibilité à notre démarche. Taille S où est paru «Mon Tipotame»(1) s'adresse aux enfants dès 15-20 mois. La Taille M s'adresse aux 3-5 ans avec des histoires plus longues et une mise en forme sonore plus soutenue. On y trouve «Mini Rikiki Mimi»(2). La Taille L propose à de jeunes lecteurs à partir de 5-6 ans des histoires plus «décalées» qui peuvent durer jusqu'à 45 minutes ; le dessin y est beaucoup plus pointu, avant-gardiste même, comme dans «Le Papa-maman»(3).Le papa maman-Angelina Galvani.jpg

 

Pendant longtemps j'ai pensé que benjamins media s'adressait prioritairement à un public d'enfants malvoyants. Mais depuis un certain temps, j'ai remarqué, que sur le catalogue, figurent la mention « Benjamins media, des livres-CD pour tous les enfants». Cela correspond-il à une nouvelle démarche éditoriale ?

Nous sommes les seuls en Europe à proposer sur l'ensemble de notre ligne éditoriale un titre également accessible à des enfants ou parents déficients visuels. Pendant dix ans, on s'est adressé à des parents aveugles d'enfants voyants ou à des parents voyants d'enfants aveugles. En 1998, on a décloisonné notre démarche éditoriale, Ne plus parler de « livres en braille » mais de livres adaptés nous a permis de toucher un public plus large, même si cette image d'éditeur de littérature adaptée continue de nous coller à la peau. Pour y remédier deux choses :

Première chose : aujourd'hui, pour la première fois, on va vraiment au bout de notre logique en proposant du gros caractère - en plus du braille - on répond là à la plus demande de tous les déficients visuels, qu'ils soient aveugles et malvoyants.

Deuxième chose : on communique différemment en disant tout haut ce que nous faisons du livre CD pour les enfants en général : on s'adresse aussi bien à des enfants ordinaires, qu'à des enfants handicapés (malvoyants, aveugles, dyslexiques,...)

 

Cependant vous avez une spécificité ?

Effectivement et cette spécificité, c'est la mise en forme sonore des histoires.

Nous avons un studio d'enregistrement, un réalisateur sonore qui fait de la prise de Noar-le-corbeau_imagelivre.jpgson, de la prise de voix, qui compose de la musique comme dans « Noâr le corbeau »(4) et qui fait du montage. Ce qu'on sait bien faire pour nous, on le fait pour d'autres éditeurs. On travaille ainsi pour trois éditeurs parisiens : Talents Hauts, Alzabane et, peut-être, Escabelle, petite maison d'édition avec qui on devrait préparer un recueil de comptines. C'est un moyen de diversifier nos sources de revenus. On a désormais quatre activités : l'édition, l'animation, la prestation sonore extérieure, et on est en train de se lancer dans le livre numérique.

 

Comment choisissez-vous les histoires ?

Comme dans toutes les maisons d'édition, il y a un comité de lecture qui sélectionne les manuscrits en fonction de certains critères. Critère d'âge avec des textes qui s'adressent à des enfants entre 15 mois et 7 ans et qui peuvent donc s'inscrire dans l'une de nos trois collections Taille S, Taille M ou Taille L. Critère de qualité avec des histoires bien écrites - ça paraît évident – et aussi porteuses de sens. Et dernier critère : une histoire qui se prête à une bonne mise en forme sonore : mais de plus en plus, je pense que ça n'a pas lieu d'être parce que tout dépend du talent du réalisateur sonore.

 

Vous pouvez m'en dire plus sur les histoires porteuses de sens ?

Par exemple « Le monstre mangeur de prénoms »; il mange le prénom des enfants, syllabe par syllabe, pour pouvoir exister. Dans cette histoire, il y a une intrigue, des rebondissements et, en toile de fond, la quête d'identité, la perte d'identité, l'esprit d'initiative de l'enfant. Nous, on aime bien les histoire qui disent des choses sans que le message soit téléphoné. « Mon Tipotame »(1) aussi est un bon exemple. Le héros (un jeu de bain) a deux problèmes : le petit garçon à qui il appartient ne joue pas souvent avec lui et en plus il écorche son nom ; alors Tipotame part au zoo chercher de la compréhension - à défaut d'amis. Il n'en trouve pas, et le papa hippopotame du zoo va même souffler dessus et le renvoyer à la maison où il va se retrouver coincé dans une porte et se dégonfler. Le petit garçon va alors le regonfler et le réconforter. Moralité : ce n'est pas la peine de chercher bien loin ce qu'on a à la maison. L'histoire dit ça, mais elle le dit sans le dire et c'est ce qu'on aime.

 

Dans les premières parutions de benjamins media, j'ai remarqué beaucoup d'histoires sur la différence...

Effectivement, pas forcément le handicap, mais la différence. « Le Monstre mangeur de prénoms » est une histoire sur la différence, « Noâr le corbeau »(4) aussi, On va sortir un titre sur un géant mélomane qui est rejeté parce qu'il est grand, ce qui ne l'empêche pas d'être très sensible à la musique. Nous proposons aussi des histoires touchant d'autres sujets forts: la la séparation, la peur du monde qui nous entoure, et des sujets moins forts mais tout aussi porteurs de sens comme la gourmandise dans « Quoi, quoi, quoi ? dit le chat » par exemple.

 

Est-ce que le fait d'être au départ une association pour les malvoyants influe sur votre façon de réaliser ?

On n'est pas les seuls à faire du livre audio. D'autres le font aussi très bien, à leur façon - Gallimard et sa collection « Coco », notamment.

Mais il n'y a pas d'équivalent au style benjamin media. Nos images sonores sont adaptées à des enfants qui ne voient pas bien ou pas du tout. Il faut que les enfants déficients visuels aient à l'oreille l'image qu'ils n'ont pas sous les yeux. C'est pourquoi on parle plus de paysages sonores que de bruitages. Le son est mis en scène. Il va aussi souvent précéder la narration - ce qui n'existe pas chez les concurrents. Et même pour un enfant ordinaire, que le son précède la narration l'aide à développer son imaginaire. Il faut questionner l'enfant avec le son, qu'il se dise : qu'est-ce que j'entends ? Dans « Petit chat découvre le monde »(5), l'enfant petit_chat_monde.jpgpeut se poser des questions : pourquoi il miaule ? Est-ce qu'il a faim ? soif ? Est-ce que sa maman est partie ? La narratrice va alors venir le conforter ou pas dans ce qu'il a imaginé. Claire Ubac a écrit ce texte pour nous il y a plus de dix ans et ce titre, d'une très grande sensibilité est indémodable.

 

Est-ce que vous avez des auteurs labellisés benjamins media ?

Il-faut-sauver-le-prince-Victor.jpgChristine Beigel qui a écrit « Il faut sauver le prince Victor »(6) et « Riki rikiki mimi »(2) est le premier auteur que nous publions deuxmini-rikiki-mimi_imagelivre.jpg fois. En fait on a toujours travaillé avec des auteurs et des illustrateurs différents. Ce n'est pas un choix délibéré. Quand le texte est bon, il n'y a pas de souci. On aimerait beaucoup retravailler avec Amélie Jackowski qui a illustré Noâr. Elle est brillante. On lui a demandé de nous proposer un projet de livre avec un texte de Ramona Badescu pour notre Taille S. Jusqu'à présent , on ne passait pas de commande, mais maintenant on a davantage confiance en nous et on n'hésite plus à aller voir des gens qu'on aime, qu'on ait travaillé avec eux ou non auparavant

 

Il y a des auteurs qui vous proposent des textes ?

On en reçoit, d'auteurs édités ou pas. On lance aussi des appels à manuscrits sur notre site ou auprès de la Charte des auteurs et illustrateurs, et on passe aussi des commandes. On a longtemps attendu la perle rare, mais c'est mieux d'aller la chercher.

 

Vos réalisations préférées ?

« Mon tipotame »(1), mais j'aime aussi beaucoup « Mini Rikiki Mimi »(2) parc que la mise en forme sonore me touche ; elle parle à l'enfant que je suis resté. En fait, c'est une question d'alchimie : quand tout est bien imbriqué : l'illustration, la mise en forme sonore, le texte. Pour ces deux titres, l'alchimie est là mais je pourrais aussi citer « Noar le corbeau » ou « Le papa maman ».

 

Vos projets ?

On sort trois titres cette année : deux tailles M et une taille S, avec une histoire écrite par Marie Nimier que j'ai rencontrée au salon du livre de Deauville l'année dernière. Elle nous a écrit une histoire sur les deux mains, droite et gauche. Pour l'illustration, on va travailler avec Thomas Bass et pour la musique, Elise Caron. Un rêve se réalisepour nous avec le concours de ces trois artistes ! La taille M, c'est un texte d'Anne-Lise Heurtier sur un géant mélomane. Le livre sera illustré par Cécile Gambini et pour la musique ce sera du blues. On a un autre projet mais qui n'est pas trop abouti encore, je préfère donc attendre pour en parler. Et l'année prochaine, il y aura une nouvelle Taille L. En résumé, des tailles de livres pour toutes les tailles d'enfants !

 

notes :

(1) Jeanne Cappe, Mon tipotame , album illustré par Ed. (coll. Taille S)

(2) Christine Beigel, Mini Rikiki Mimi, album illustré par Laurent Moreau. (coll. Taille M)

(3) Angelina Galvani , Le Papa-maman , album illustré par Zeina Abirached. (coll. Taille L)

(4) Guy Jimenez , Noâr le corbeau , album illustré par Amélie Jackowski. (coll. Taille L)

(5) Claire Ubac, Petit chat découvre le monde , album illustré par Julia Wauters. (coll. Taille S)

(6) Christine Beigel , Il faut sauver le prince Victor , album illustré par Raphaëlle Laborde-Barbanègre 

COUP DE CŒUR

.                    Jeanne Cappe : Mon tipotame                    .

Album illustré par Ed
lu par Vincent Leenhardt, réalisation sonore Ludovic Rocca

Benjamins média, collection Taille S, livre CD

Paru en 2012

 

Mon Tipotame.png

Poum, le petit hippopotame en plastique se sent un peu négligé par son jeune propriétaire qui ne sait même pas prononcer son nom correctement. Alors Poum part au zoo voir les vrais animaux ; là au moins, on saura s'occuper de lui... c'est du moins ce qu'il croit.

L'histoire en elle-même retient déjà l'attention : pleine de fantaisie, simple et joliment écrite, elle est aussi proche du quotidien des tout-petits, et très juste au point de vue psychologique. Les jeunes enfants s'identifient d'emblée à ce petit personnage « tout doux, tout rond et mignon tout plein » croqué avec humour par l'illustrateur argentin Ed dans le petit album carré.

Mais ce qui ajoute encore au charme de ce livre CD, c'est la mise en scène sonore qui accompagne le récit : les paysages sonores qui recréent l'atsmosphère de la salle de bain, de la rue ou du zoo, la musique de Ludovic Beier qui accompagne Poum dans ses pérégrinations – sans oublier le récitant clair et tranquille et les interventions d'enfants, d'une grande justesse.

 

A partir de 2 ans

mercredi, 21 mars 2012

Quelques CD et livres-CD pour les tout-petits

Gibus : Berceuses pour petites noctambules

album illustré par Marie Malher
Didier jeunesse, collection Eveil musical livre-CD

parution 25 janvier 2012

 Berceuses pour petits noctambules.png

Un livre-CD « doudou » tout tendre et tout câlin pour accompagner les touts -petits vers le sommeil. Sept chansons de création par un chanteur pour enfants venu de Belgique. Sa voix douce, légèrement voilée, chuchote et rassure quand il évoque le rite du coucher ou rappelle comme dans les berceuses traditionnelles que si dehors il fait noir et pluvieux on est à l'abri dans son petit lit. Des chansons qui , pour être simples , n'en sont pas pour autant simplistes avec un vocabulaire choisi et des arrangements qui intègrent les bruits de nature. On trouvera les paroles dans l'album dont la présentation est parfaitement adaptée à la manipulation par de petites mains maladroites : petit format, grosses pages cartonnées, angles arrondis.

Ce titre est le dernier d'« Eveil musical », collection de bonne tenue qui, à défaut d'être vraiment originale se signalait déjà par la qualité de ses compilations et les images de son unique illustratrice (Cécile Hudrisier). Jusqu'à présent cette série se contentait de puiser dans le riche catalogue de Didier jeunesse pour des recueil de chansons et comptines sur des thèmes qui « marchent » : la gourmandise, le sommeil, les animaux de la ferme, Noël. En proposant une création et en invitant une nouvelle illustratrice, ces « Berceuses pour petits noctambules », lui ont fait prendre un nouvel essor

 

didier_jeunesse__coll__eveil_musical.jpg

Dans la même collection :

Comptines pour faire dodo

Comptines pour danser

Comptines pour les gourmands

Comptines pour chanter la ferme

Chansons pour fêter Noël

Comptines pour chanter la savane

 


 

 

Christine Laveder : Histoires comme chats

A tireLarigot Compagnie, distribué par Raymond et merveilles, CD

 Histoires come chat-Chr Laveder.jpg

Elle a beau chanter « J'aime pas les chats », on sent tout de suite que Christine Lavéder est complètement entichée de ces mangeurs de souris tour à tour ronronnants et griffus. Ils sont ici le prétexte à une joyeuse farandole de virelangues, de chansons, de jeux de doigts et de vrais contes. Je vous recommande tout particulièrement « Chat noir », qui reprend le thème du gros chat gourmand.

Un vrai bonheur d'écoute avec une interprète enjouée, malicieuse, pétillante qui jalonne son récital d'onomatopées, de chansons, d'allitérations. Elle a invité deux copines conteuses (Annie Gallay et Béatrice Maillet) qui l'accompagnent à l'occasion dans une polyphonie de chat ou pour lui donner la répliqu ainsi que Michèle Bernard et son accordéon.

Un excellent répertoire pour les petits. Avec les paroles des chansons et des virelangues dans le livret dont la belle mise en page et les calligrammes signés Sophie Catelot auraient mérité de figurer dans un véritable album.

 

 

Et aussi :                                                                                                                                   .

Pour les tout petits ,

  • allez donc voir la sélection proposée par ce blog pour les tout-petits, dans la note du 9 novembre 2010 (avec un coup de projecteur sur la collection « Coco » chez Gallimard jeunesse)

  • la collection « livres-CD » d'Enfance et musique (voir sur ce blog le coup de projecteur sur cette collection , note du 19 octobre 2010 )

et encore,

  • Michèle Eliat , Nina à la crèche , Didier jeunesse - livre CD

  • Michèle Moreau, Au bain mon lapin , Didier jeunesse - livre CD

  • Steve Waring, Timoleon , Victorie/Ed. des Braques - livre CD

  • Isabelle Caillard, Toudou , Enfance et musique - CD

  • Samir Barris (Ici Baba), Chat qui se cache , Victor mélodie - CD 

     

nina_a_la_creche.jpgau_bain_mon_lapin.jpgWaring Timoleon CD seul.jpgisabelle_caillard__toudou.jpgsamir_barris_chat_cache_ici_baba.jpg

jeudi, 01 mars 2012

Billet d'humeur.... changeante !

Anne Roumanoff et les fables de La Fontaine

anneroumanoff_theo_le_corbeau_et_maitre_renard.jpg     anneroumanoff_marie-chantal_la_cigale_et_eugenie_la_fourmi.jpg     anneroumanoff_phildebert_le_lievre_et_huluberlue_la_tortue.jpg


Encore un coup médiatique ! ai-je ronchonné en découvrant cette nouvelle collection dédiée aux fables de La Fontaine sous l'égide d'Anne Roumanoff. Atlas aurait-il épuisé le filon Marlène Jobert pour faire désormais appel à une humoriste bien connue des parents (acheteurs) ?

J'écoute donc à reculons (et sachez que ce n'est pas facile d'écouter en en marchant en arrière). Qu'est-ce qu'elle nous fait Anne Roumanoff ? Elle nous rebidouille une histoire à partir d'une fable de La Fontaine pour nous amener sur un plateau le texte de notre bon vieux fabuliste ... mais finalement, j'ai trouvé ça vraiment bien. (Seuls les imbéciles ne changent pas d'avis, comme chacun sait).

 

Bien sûr ces histoires sont faites sur mesure pour introduire la fable originale (pas si facile d'accès pour des enfants avec son vocabulaire du XVIIème siècle). Elle transpose ainsi « Le lièvre et la tortue » dans le cadre d'une classe d'aujourd'hui (assez joliment croquée), invente une hilarante histoire de fromager pour « Le corbeau et le renard » et réussit de croquignolets portraits d'ados mijaurées pour « La cigale et la fourmi ».

J'ignore si elle a elle-même des enfants, mais elle sait parler de leur monde ou retrouver tout simplement son esprit d'enfance. Elle est enjouée, rigolote, souriante, et si on retrouve dans ses histoires des voix des personnages qu'elle a déjà mis en scène, ce n'est guère gênant, bien au contraire.

Trouverait-on ces histoires aussi succulentes, si on les lisait simplement dans le livre... ou si quelqu'un d'autre nous les racontait ? Certainement non.

C'est une raconteuse professionnelle, Anne Roumanoff. Elle nous embobine avec son bagoût, mais on ne peut faire rien d'autre que l'écouter.

Maintenant, Il faut espérer que la collection ne tirera pas trop sur la corde. Ces trois premières histoires sont vraiment sympathiques, peut-être ne faudra-t-il pas trop exploiter le filon sous peine de lassitude. Pour l'instant ne boudons pas notre plaisir et partageons-le en famille.

 

Anne Roumanoff: Phildebert le lièvre et Huluberlue la tortue
                       Marie-Chantal la cigale et Eugénie la fourmi
                       Théo le corbeau et Maître Renard
Trois histoires parues chez Atlas

Albums illustrés par Grégoire Mabire
paru le 2 novembre 2011

Coup de coeur

Susie Morgenstern : La chemise d'une femme heureuse

ill. Batia Kolton, réalisation de Louis Dunoyer de Segonzac

 

morgenstern_la-chemise-dune-femme-heureuse.jpg


Actes Sud junior, livre-CD
paru le 2 novembre 2011

 

En dépit de l'amour que lui porte son mari, le roi Georgieporgie XIII, la reine Annabellastella dépérit et refuse qu'il la touche... et donc... pas de descendance. On conseille au roi de divorcer, il refuse. La solution (inattendue ) passera par la gourmandise et les gâteaux et surtout.... le pâtissier !

Autant le dire tout de suite la conclusion de ce conte de sagesse n'a rien à voir avec le politiquement correct et c'est bien ce qu'on aime chez Susie Morgenstern. Elle dit son propre texte avec une gourmandise et une sensualité qu'elle fait passer avec infiniment de grâce ; et son accent ajoute un charme supplémentaire à son interprétation.

Soulignées d'un fin trait noir et dans des tonalités vertes, brunes et mauves, les illustrations du livre rappellent des images du début du XX ème siècle. Elles ont le même charme suranné que les chansons qui jalonnent l'histoire et qui, avec leur accompagnement au piano, ont un petit parfum de mélodie française, même si elle flirtent beaucoup avec le jazz.



A partir de 7 ans

J'ai bien aimé aussi

Guy Jimenes : Noar le corbeau

Noar-le-corbeau_imagelivre.jpgillustration Amélie Jacobsky , réalisation de Ludovic Rocca
raconté par Charo Beltram Nunes,
Benjamins média, collection taille L, livre CD
paru le 14 octobre 2011

Victime d'un mauvais sort, le bûcheron Joël se transforme, la nuit tombée en Barbedogre, tueur de corbeaux... Noâr se retrouve prisonnier dans son antre...

Trois bonnes raisons d'apprécier ce livre-disque :

D'abord l'histoire qui est plus complexe qu'on ne pourrait croire : l'affreux Barbedogre, tout méchant qu'il est, n'est au fond qu'une victime et c'est en dominant sa peur que Noâr va délivrer son bourreau de la malédiction qui pèse sur lui et rendre la vie à la clairière.

Ensuite la récitante : Charo Beltram Nunes dit ce conte d'une voix grave et ronde. Sans jamais nuire à l'excellence de sa diction claire et précise, son léger accent sud-américain qui fait sonner les consonnes ajoute un charme supplémentaire au récit.

Enfin, et c'est peut-être le plus réussi : la mise en scène sonore qui raconte parfois autant que la voix de la récitante : des bruitages agencés dans des séquences qui permettent de suivre les personnages et une guitare blues qui intensifie les moments dramatiques. Il est vrai que Benjamins média s'adresse aussi à un public d'enfants mal-voyants qui n'ont pas accès aux illustrations de l'album

Une très belle réalisation

A partir de 6 ans

 

Catherine Zarcate : Salomon et la reine de Saba

Oui Dire, 3 CDcatherine-zarcate-salomon-et-la-reine-de-saba.jpg
Paru en 2010 (l'enregistrement date de mai-juin 2010) 

Voilà des années que Catherine Zarcate porte en elle cette histoire mythique ; elle la raconte depuis 1986, et pour l'écrire, elle a compulsé des masses de documents dont elle donne la bibliographie (abondante) sur la pochette du disque. Ce conte venu du fond des âges fait appel à des traditions juives (pas seulement bibliques), mais aussi soufies, persanes et éthiopiennes. En fait c'est un kaléidoscope d'histoires qui mettent en avant la sagesse du grand roi Salomon. Tous les récits convergent vers sa rencontre et son union avec une autre personnalité exceptionnelle : la reine de Saba.

La parole de Zarcate fait image : on voit la reine, vouée à la virginité dès l'enfance, traverser la piste d'or à la rencontre de celui qui va l'en délivrer.

Il y a un petit arrière-fond féministe dans cette épopée et Catherine Zarcate déclare par ailleurs avoir « délibérément choisi [les histoires] qui étaient cohérence avec la paix dont le roi porte le nom. »

La conteuse est royale, somptueuse, magnifique comme d'habitude. On l'écoute au fil des trois CD (près de trois heures) sans aucune lassitude. Son racontage est ample, tranquille : c'est un fleuve qui avance majestueusement mais inexorablement.

La musique qui utilise des instrument exotique constitue autant une respiration dans le récit qu'un dépaysement. La conteuse s'accompagne à la tempura dont la fascinante sonorité nous entraîne sur le tapis volant de Salomon..

On peut écouter de bout en bout (pas de lassitude), mais aussi par épisodes (la plupart peuvent être écoutés séparément)

Pour tous à partir de 10 ans

 

Jacques Ferron : L’amélanchier.

amelanchier_cd.jpgadapté Denis Côté raconté par Johanne Marie Tremblay. Album illustré par Anne Sol
Planète rebelle (Collection Conter fleurette)
paru le 11 mars 2011

 

Souvenirs d'enfance de Tinamère de Portanqueu qui vit entre sa mère Edna et son père Léon avec qui elle entretient une relation privilégiée. Celui-ci fait la différence entre le « bon côté » des choses (le jardin, la maison) et le « mauvais côté » des choses (la rue, le monde extérieur).

C'est la réécriture d'un conte pour adultes créé en 1970 par un auteur très populaire au Québec. Si l'auditeur ou lecteur européen n'a pas toutes les clés pour appréhender cette histoire, il peut cependant en apprécier des aspects universels : la quasi-symbiose des personnages avec la nature, la vie surprotégée et l'émancipation finale de cette enfant unique. Coincée entre ses deux parents, la petite fille ne peut s'échapper que par des rêveries autour de Charles Dodgson et des personnages d'« Alice au pays des merveilles ».

Sur fond de paysages sonores qui replacent le récit dans son atmosphère rurale, Johanne Marie Tremblay - pointe d'accent québécois et élocution très claire - nous fait entrer dans cette histoire pas si facile d'accès qu'on n'appréciera vraiment que si l'on est en mesure de faire un recul sur sa propre enfance.

A partir de 11-12 ans

jeudi, 02 février 2012

SUPER COUP DE CŒUR

          Les comptines de la récré de Pomme d'Api          

de Claude Sicre, illustrations de Caroline Hamel, Julia Wauters, Aurore Petit...,
chanté par Les 2zélectriques

Bayard jeunesse, collection Un album Pomme d'Api. Poésie et comptines
Paru le 27 octobre 2011

comptines de la récré.jpg

Flore Sicre (fille de Claude) et Géraldine Lopez sont deux pros de l'animation : elles ont l'accent toulousain, une pêche d'enfer et s'accompagnent au tambourin. Conviviales, dynamiques et enjouées les 2zélectriques sont dans la mouvance du « Quartier enchantant » (*) et des Bombes2 bal. Claude Sicre a concocté pour elles un répertoire qui fait appel à la créativité et à l'imagination des enfants : des chansons et de vraies comptines, en tout 18 jeux chantés ; à votre tour d'inventer de nouveaux couplets, trouver des rimes, enchaîner des mots (bout-de-ficelle), jouer à deux aux « comptines-attrapes » ou à se faire des défis : celui qui fera la menterie la plus énorme, racontera l'histoire la plus extraordinaire ou inventera le plus grand nombre de farces. L'enregistrement se termine par des chansons de circonstances pour fêter Noël, la nouvelle année, un anniversaire ou tout simplement l'amitié.

Julia Wauters, Rémi Courgeon, Elisa Gehin, Muriel Kerba et quatorze autres artistes ont participé à l'illustration de l'album géant Eux aussi ont fait preuve de créativité pour mettre en page et en images textes et explication.

Un vrai bonheur d'incitation à l'expression autant pour les enfants que pour les animateurs.

Ça fait longtemps que je n'ai pas entendu un disque pour enfants qui me fasse autant plaisir par son originalité et sa bonne humeur !

 A partir de 4 ans

 

(*) Claude Sicre, « Le quartier enchantant : chansons de circonstance » - illustrations Tom Schamp - interprétation Fabulous Trobadors, Bombes 2 Bal et Chorale Civique d'Arnaud Bernard. Actes Sud junior, collection Toto ou tartare. Livre disque paru en 2006

et du même auteur, dans la même collection :

« Des nouvelles du Quartier enchantant » - illustrations Renaud Perrin. Livre disque paru en 2008

lundi, 30 janvier 2012

COUP DE CŒUR

Peter Pan et Wendy

conte de James Matthew Barrie, adapté par Jean-Pierre Kerloc'h, illustré par Ilya Green, lu par Éric Pintus, musique de Charles Mingus
Didier jeunesse
paru en octobre 2011 

9782278065295.jpg
Peter Pan, tout le monde le connaît par le film de Walt Disney, lequel a quelque peu dénaturé l'original écrit par James Matthew Barrie : une pièce de théâtre représentée en 1904, puis un roman qui trouva sa forme définitive en 1911.

Depuis longtemps, Jean-Pierre Kerloch avait envie de publier Peter Pan sous forme de conte illustré - entreprise osée que celle qui consiste à réduire à un format d'album un roman classique de 240 pages ! Il a relevé le défi avec brio : non seulement tous les personnages sont là mais l'essence du livre est restitué – notamment cette nostalgie sous-jacente à l'idée d'abandonner un jour l'enfance ; il en a même gardé l'aspect sexiste (Wendy qui reprise les chaussettes des garçons perdus).

Vous ne connaissez sûrement pas la paisible voix d'homme qui avance tranquillement dans le récit : c'est celle d'Eric Pintus auteur d'« Une faim de loup » et « Ours qui lit » ; c'est lui qui a suggéré l'illustration musicale signée Charlie Mingus qui semble faite sur mesure pour accompagner ce texte. Quant aux llustrations fines, précises d'Ilya Green je parie qu'elles vont arriver à vous faire oublier Disney...

A partir de 7 ans

Trois Coups de cœur

Landy Andriamboavonjy : Le voyage de Zadim

Album illustré par Charlotte Gastaut
Milan jeunesse, livre CD (2 CD)
Paru le 5 octobre 2011

Le voyage de Zadim.gif

 

Pour rendre le sommeil à son père insomniaque, le jeune sorcier Zadim part en quête de sept fleurs magiques. Sans être vraiment originale, cette histoire, qui reprend les structures d'un conte traditionnel, ne manque certes pas d'intérêt. Mais le point fort de cet enregistrement est ailleurs, car voilà un authentique conte musical, servi par deux interprètes exceptionnels : Philippe Dormoy, comédien impliqué dont le timbre velouté fait merveille et Landy Andriamboavonjy - entre autres auteur du texte.

Née à Besançon, cette mezzo-soprano d'origine malgache a un curriculum vitae impressionnant : chanteuse lyrique et baroque, comédienne, danseuse, harpiste. Dans les berceuses qui illustrent l'histoire, elle sait adapter une belle voix pure et bien posée à la langue utilisée. On retrouve ces berceuses dans leur intégralité dans le deuxième disque. Un petit regret : on aurait aimer trouver les paroles et leur traduction dans le livre illustré par Charlotte Gastaut. Toujours un peu à l'étroit dans le petit format de « Mes premières découvertes de la musique » chez Gallimard, elle fait éclater ici son talent de coloriste dans ce grand album foisonnant de grâce.

 A partir de 6 ans

 

 Henri Salvador - Une chanson douce, le loup la biche et le chevalier

Album illustré par Éric Puybaret
Casterman, collectionTralalère, livre CD
Paru le 12 octobre 2011

 Une chanson douce.gif

Quand j'étais petite fille dans les années 50, j'adorais Henri Salvador et surtout cette chanson douce : était-ce parce que ça racontait une histoire (la métamorphose d'une biche en femme comme dans les contes) ? Etait-ce la douceur de la voix de l'interprète, ici dans son registre de crooner ? Etait-ce la tendresse évoquée par le début de la chanson (« une chanson douce que me chantait ma maman, en suçant mon pouce, j'écoutais en m'endormant ») ? Plus de cinquante ans ont passé et cette chanson exerce sur les enfants qui l'écoutent aujourd'hui la même tendre fascination. La voici dans son interprétation d'origine présentée dans un album illustré : les peintures aux d'Eric Puybaret rendent bien l'intimité de la chambre ou l'enfant s'endort que la magie délicate de l'histoire.

 

à partir de 2 ans

 

 

Maman les p'tits bateaux : 13 chansons de toujours avec un orchestre symphonique

par Jean-René. Arrangements et direction d'orchestre de Naoki Sturusaki
Album illustré par Bernadette Després
Bulles de savon, livre-CD
Paru le 5 octobre 2011

Maman les p'tits bateaux.gif

Rien de surprenant dans le répertoire proposé : le choix de titres est en effet des plus classiques, du « Bon roi Dagobert » à « Bonjour ma cousine » en passant par « Au clair de la lune » et « Dans la forêt lointaine ».

La première surprise, c'est la présence du chanteur Jean-René en interprète principal ; en général je ne suis guère enthousiasmée par ses créations personnelles, mais ici, il s'en tire mieux que bien : on ne peut que saluer une voix bien posée, accompagnée d'une élocution si claire qu'on pourrait se passer du livre où les paroles sont présentées sous forme de bande dessinée. Quant aux enfants qui l'accompagnent, ils sont confondants de justesse et de naturel. Il faut dire qu'il s'agit d'une classe de chant choral(*)

Mais ce qui fait le sel de cet enregistrement, ce sont les arrangements de Nahuki Tsuruhaki dans un style de musique classique légère style Offenbach avec l'utilisation des instruments de l'orchestre symphonique : violons, altos, violoncelles, contrebasse, flûte et piccolo, hautbois et cor anglais, clarinette, basson, trompette, cornet, cor, tuba, percussions (voilà vous savez tout !)

Résultat : un excellent ensemble pour chanter en famille, à l'école et au centre aéré.

A partir de 3 ans

 

(*) classe de chant choral de 5ème A du collège Bellevue-La Mulatière sous la direction de Gérard Tracol et Sophie Seuris

lundi, 19 décembre 2011

Pour Noël, des CD et livres CD pour les enfants...

DES CHANSONS TRADITIONNELLES

 

A partir de 3 ans :

 

Chansons et comptines de nos régions.

Naïve. Livre-CD (3 CD)

La « Bourrée auvergnate », « Les maçons de la Creuse », « Les marins de Groix », Chansons et comptines de nos régions.jpg
« Ma Normandie », « Je sais au bord du Rhin » : un voyage en chansons qui emmène l'auditeur aux six coins de l'Hexagone. 50 chansons et 94 comptines. Un beau répertoire dont on trouvera les paroles dans le petit album à spirale illustré par Kiki.

 




♥♥ Agnès Chaumié et la fanfare Supalaï : Enfanfare.

enfanfare.jpgEnfance et musique. Livre CD

Jeux de doigts, rengaines enfantines et standards de la chanson adulte empruntés à Boby Lapointe, Nino Ferrer. Ludique et festif. Avec un album aux grosses pages cartonnées illustré par Christian Voltz.

 

 

 

 

 

Petites comptines pour grands tableaux.

Enfance et musique. Livre-CDpetites-comptines-pour-grands-tableaux.jpg

Agnès Chaumié, Hélène Bohy, Triocéphale, Didier Sustrac... interprètent ces 20 chansons et comptines tirées du catalogue d'Enfance et musique. Textes dans l'album illustré par des reproductions de Braque, Chagall, Klimt ou Monet.

 

 

 

 

 

Mon AB CD des chansons.jpgFonfrède et Becker : Mon ABCD des chansons traditionnelles.

Gründ, collection Mon AB CD. Livre CD

D comme « Dame Tartine », G comme « Giroflé, girofla », J comme « Jardinière du roi »... L'alphabet décliné au fil de 26 chansons traditionnelles sur les rythmes jazzy de Fonfrède et Becker. Paroles des chansons dans l'album illustré par Muriel Kerba.

 

 

 

DES CHANSONS D'AUTEURS

 

A partir de 3 ans :

 

Henri Dès 17 : "Abracadabra".Henri Dès 17-Abracadabra.jpg

Victorie/Universal Music. CD

Le dernier opus du plus célèbre des chanteurs pour enfants.

 






Henri Dès - Flagada.jpgHenri Dès - La patite Charlotte.jpgHenri Dès aux éditions des Braques Livres CD: "Flagada", "La petite Charlotte".

Pour les nostalgiques des premières chansons d'Henri Dès, une présentation en albums-CD. Le premier est illustré par Séverine Duchesne, le second par Izou.

 

A partir de 4 ans :

 

Christiane Oriol : L'Ecole de Mme Nicole et autres fariboles. Eponymes. CDChristiane Oriol-ecole-de-madame-nicole-et-autres-fariboles.jpg

« Tape pantoufle », « Grand-père super », « Planète couleurs » et seize autres chansons de l'auteur de la « Maison citrouille », increvable tube des maternelles. Pour chanter avec les paroles du livret illustrées par Bernadette Després

 





op%E9ra%20affiche.jpgMag Senn : Le petit opéra des tortues.

Autoproduit de Magdeleine Senn
(La Ronde - 49220 Grez-Neuville
tél: 02 41 95 83 80 / 06 08 49 27 10)

 

Un voyage en chansons au pays des voyelles. Une comédie musicale pour les petits par une chanteuse-comédienne pleine de charme.

 



A partir de 5 ans :

 

Alain Schneider : Dans ma rue.

Victorie. CDAlain Schneider-Dans ma rue.jpg

Enregistrement public d'un concert de novembre 2010. Humour, jeux de mots, finesse. On dit qu'un jour prochain, Alain Schneider pourrait bien détrôner Henri Dès...

 




A partir de 6 ans :

 

Vincent Malone : Les héros des contes en chansons.

Vincent Malone - Les héros des contes en chansons.jpgNaïve CD

Le petit Poucin, le Chat beauté, Jack et son bourricot magique .... Encore plus drôle si on connaît déjà les « Contes mélangés » de ce « chanteur énervant ».

 






Pour tous :

♥♥ Les Frères Jacques pour les enfants et les parents.

Enfance et musique. 2CDles-freres-jacques-pour-les-enfants-et-les-parents.jpg

A partager en famille, 36 succès des Frères Jacques où figurent en bonne place six chansons de Prévert. Pour découvrir ou réécouter selon l'âge ces petites merveilles que sont « Shah shah persan », « Les boîtes à musique », « À la Saint Médard », « La Marie-Josèphe » ou « Le Poinçonneur des lilas »

 

 

 

DES NOËLS

 

A partir de 3 ans

Chansons-pour-feter-Noel-1.JPGChansons pour fêter Noël
Didier jeunesse, collection Eveil musical. livre CD

Dix chansons de Noël interprétées par Nathalie Tual, Hervé Suhubiette, les Weepers Circus. Paroles dans le petit livre cartonné, illustré par les images douces de Cécile Hudriser.

 

 

 

 

 

Chantons Noël.

Enfance et musique. Livre-CDChantons Noël.jpg

Douze chansons de Noël. Il y en a pour tous les goûts : traditionnelles ou modernes, chrétiennes ou laïques. Paroles dans l'album illustré Sylvia Dupuis.

 

 

 

 

 

MUSIQUE, MUSIQUES

 

A partir de 2 ans :

♥♥ Pascal Ayerbe : les Gribouillis.
pascal-ayerbe-les-gribouillis.jpgEnfance et musique. Livre CD

Des séquences musicales qui donnent libre cours à l'imagination des petits. Une fantaisie et une invention en phase avec les « collages mécaniques » de Maron Bouillie

 

 

 

 

 

 

DES CHANSONS ET MUSIQUES DU MONDE

 

Dès la naissance :

 

Les plus belles chansons du monde : du Brésil au Cambodge.
Didier jeunesse. CDLes plus belles chansons du monde.png

« Du Brésil au Cambodge » en passant par la Bretagne, les Antilles, L'Algérie, le Sénégal ou la Turquie. Un florilège de la collection « Comptines du monde » à déguster sans modération dès la naissance jusqu'à un âge avancé.

 


A partir de 2 ans :

♥♥ L'Afrique de la savane.
afrique dela savane-ARB.jpgARB music. coll. Terres d'enfance. CD

20 rondes, comptines et berceuses du Mali, de la Côte d'Ivoire et du Burkina, Fasso. Joyeux, rythmé, dansant, ludique.

 






Frogs and owls : 29 chansons et comptines en anglais
Enfance et musique. CD et livre-CDFrogs and owls - 29 chansons et comptines en anglais.gif

26 chansons en anglais pour les petits, avec mimes et jeux de doigts. Accent british garanti. Explications dans le livre illustré par Michel Boucher

 

 

 

 

 

A partir de 4 ans :

 

Béatrice Fontanel: La musique brésilienne.
Béatrice Fontanel- La musique brésilienne.gifGallimard jeunesse musique Collection Mes premières découvertes de la musique. A la découverte des musiques du monde. Livre-CD

Découverte de la musique par deux petits garçons du Sertao, devenus cireurs de chaussures à Rio de Janeiro. Une excellente initiation à la musique brésilienne. Avec le texte de l'histoire et des pages documentaires dans l'album illustré par Charlotte Gastaut.

 

 

 

A partir de 6 ans :

 

♥♥ Marie Brignone : Les plus belles chansons allemandes
Didier jeunesse. collection les Petits cousins. livre CDMarie Brignone -Les-Plus-Belles-Chansons-Allemandes.jpg

De « Grün, grün grün » à « Lili Marleen » des chansons allemandes interprétées par des enfants et adultes du cru. Pour s'imprégner de la langue allemande. Paroles et traductions dans l'album illustré par Ronan Badel et Rémi Saillard. Explications et traduction en fin de volume.

 

 

 

 

 

♥♥ Aïmata et le secret des tambours
Aïmata et le secret des tambours.gifActes Sud junior Les contes du Musée de la musique. Livre CD

Quel est le secret pour bien régner ?
demande l'orgueuilleuse princesse Aïmata. Un conte singulier lu par la voix chantante de Tara Camélia Marakaï et rythmé par les tambours de Tahiti. Texte dans l'album illustré par Elise Mansot.

 

 

 

 

DES HISTOIRES

 

A partir de 4 ans :

Charles Perrault :

Le Petit chaperon rouge lu par Claude Aufaure. Album illustré par Lucile Placin

La belle au bois dormant lu par par Anny Duperey. Album illustré par Charlotte Roeder

Chez Gallimard, dans la collection. Mes histoires lues. Livres CD

claude-aufaure-petit-chaperon-rouge.jpeg  Anny Duperey-la belle au bois dormant.gif

 Le texte intégral des contes de Perrault lus par deux comédiens de talent.

 

A partir de 6 ans :

 

Vincent Malone : "Le vilain petit Pinocchio", "Pierre et la tortue".

Chez Naïve. Collection Les Contes mélangés. CD

 

Vincent Malone - Le vilain petit Pinocchio.jpg  Vincent Malone - Pierre et la tortue.jpg


Quand « Pinocchio » se mélange avec « Le vilain petit canard », quand « Pierre et Loup » s'emmêle avec « Le lièvre et la tortue », il y a du Vincent Malone et son humour décapant dans l'air ...

 

Sophie Koechlin : La plume des Andes.
Sophie Koechlin - La plume des Andes.jpgKanjil. Livre-CD

Juan, fils du soleil, traverse les Andes pour faire l'union entre les esprits des animaux du Nord avec ceux du Sud... « Un voyage imaginaire en terre indienne » dominé par la flûte magique du musicien argentin Una Ramos. Texte dans l'album illustré par les couleurs éclatantes de Véronique Dubois.

 


A partir de 7 ans :

Mimi Barthélémy : Contes d'Haïti.
Milan jeunesse. Collection De bouche à oreille. Livre CDMimi Barthélémy - Contes d'Haïti.jpg

Par la pétulante conteuse haïtenne, sept contes traditionnels mettant en scène Bouki « le roi de la sottise », Malice le bien nommé et Siwa la diablesse. Texte dans le livre illustré par Gwen Keraval

 




A partir de 8 ans

 

Jack London : L'appel de la forêt. Lu par Aurélien Recoing.
l-appel-de-la-foret-jack-london.jpgGallimard jeunesse. Collection Ecoutez lire. CD

Les pérégrinations de Buck, enlevé à son maître pour devenir chien de traîneau, dans le Grand Nord. Un classique du roman d'aventures lu par un remarquable interprète. Haletant.

 



♥♥ L'épopée de Gilgamesh.
Gallimard jeunesse. Collection Ecoutez lire. 
CDThierry Hancisse - L'épopée de Gilgamesh.jpg

L'histoire de Gilgamesh, roi tyrannique tranformé par sa rencontre avec Enkidou l'homme sauvage. Un texte fondateur venu de Mésopotamie, lu par Thierry Hancisse.

 




♥♥ Catherine Zarcate : "Salomon et la reine de Saba", "L'exil de Salomon".

Chez Oui Dire, collection Contes d'auteur. 3CD

 

catherine-zarcate - salomon-et-la-reine-de-saba-.jpg  Catherine Zarcate, L'exil du roi Salomon.jpg

Par l'une de nos plus grandes conteuses, la saga d'une grande reine ethiopienne qui traversa trois déserts pour rejoindre le roi Salomon. Somptueux.

Interview de Chantal Grosléziat

Chantal Grosléziat (*): auteur de "Comptines de roses et de safran"
Didier jeunesse, collection Comptines du monde 

Grosléziat-Comptines-de-roses-et-de-safran.png

Chantal Grosléziat est musicienne, formatrice, directrice de l'association Musique en herbe, auteur de plusieurs livres-CD chez Didier jeunesse et de livres à destination des éducateurs (**)


Comment s'est fait le collectage ? Vous êtes allée en Inde ?

Je suis effectivement allée en Inde, au Gujarat et au Rajasthan il y a six ans, mais c'était pour des raisons personnelles et à l'époque je ne pensais pas à un livre-CD sur l'Inde. 

Le collectage a pris trois ans, plus une année supplémentaire pour tout mettre en ordre, mais tout a été fait en France au fil de rencontres successives : il y a toujours eu quelqu'un qui m'envoyait chez quelqu'un d'autre...

Je me suis adressée à l'Institut des langues et civilisations orientales où j'ai rencontré un professeur de tamoul originaire de Pondichéry, puis le professeur de telougou. Pour le Pakistan, j'ai contacté l'association franco pakistanaise. J'ai rencontré Ghazala Bhatti, présidente de l’association et c'est elle qui chante dans le disque. Puis, elle m’a indiqué une famille dont les deux enfants chanteront.

C’est aussi grâce à Sipra Ghose, qui interprète quelques jeux de doigts en oriya et en bengali que j’aurai la chance de rencontrer Anindita Mukherjee, au cours de la troisième année. Elle arrivait directement du Bengale, venait d’avoir un enfant et connaissait parfaitement des chansons modernes issues des films de Bollywood et du célèbre poète Tagore. J’étais heureuse qu’elle puisse chanter Nanhikali, berceuse en hindi, connue dans toute l’Inde, chantée par une actrice dans un film des années 60.

 

Et le répertoire ?

En Hindi, langue officielle, il existe très peu de chansons traditionnelles hormis celles diffusées au cinéma. Il était important de rendre compte des langues des différents états dans leur diversité. En fait, c'est l'interprète qui me guide vers le choix du répertoire. Les gens que je rencontre me disent : « Je chante ça à mon enfant » et je fais confiance à leur mémoire. Je m'appuie sur leur répertoire. C'est pour cela que l'on trouve dans cet enregistrement aussi bien des titres traditionnels que du chant classique en sanscrit ou des chansons très simples glanées dans des films comme Shaurobaurno en bengali.

 

Grosléziat-Comptines-de-roses-et-de-safran copie.gifIl fallait aussi que ça corresponde aux populations indiennes, sri lankaises et pakistanaises qui vivent en France. Dans le cadre de mon travail à Musique en herbe en Seine-Saint-Denis, je rencontre surtout des femmes tamoules du Sri Lanka. Il fallait donc élargir mes recherches au-delà d’un premier cercle.

 

Toutes ces personnes qui chantent dans l'enregistrement, ce sont des professionnels ?

Pour la plupart ce sont des parents, donc, non professionnels car ce type de répertoire est très souvent bien chanté car bien connu de tous. Ici, il y a quelques musiciens professionnels : le musicien Amrat Hussain, musicien du Rajasthan, héritier d’une longue tradition familiale de musiciens des maharadjahs. Il joue des percussions et du tabla, mais il chante très naturellement des chansons que lui a transmis son grand-père. Lui, je l'ai rencontré au centre musical ATLA (***) où il donnait un concert, il est extraordinaire car il reprend des ryhtmes très complexes tout en étant capable d’improvisations.

La rencontre avec Audrey Prem Kumar a aussi été passionnante. C’est une jeune française qui a passé 10 ans à Madras pour apprendre le chant classique. Elle est depuis concertiste en France, s’accompagne de musiciens de jazz ou de musiques actuelles. Lorsque les gens l’entendent chanter sur le disque, ils ont du mal à imaginer que c’est une française.

 

Vous devez vous retrouver avec un très grand nombre de chansons. Comment faites-vous votre choix définitif ?

Je me retrouve en effet avec une importante matière et des chansons plus ou moins bien chantées. Mon premier critère de choix, c'est la qualité musicale, la qualité mélodique et, bien entendu, le contenu du chant. Je tenais beaucoup à ce que figurent des onomatopées et des bruits de bouche : on est là dans un jeu vocal qui parle beaucoup aux petits, et de nombreux chants font appel à des jeux d’onomatopées liées aux rythmes des tablas. Puis vient la question de l’équilibre entre les langues, les interprètes, enfants, voix de femmes et d’hommes, mais surtout les styles de chants et de comptines, au rythme enlevé ou bercé, chansons à texte ou comptines ludiques. Cet équilibre est important à la fois pour rendre compte de la multiplicité du répertoire et pour le plaisir de l’écoute sur l’ensemble du disque.

 

Et la musique ?

Nous travaillons dans le respect d'un style : par exemple, on n'utilise pas les mêmes instruments dans le nord et le sud de l’Inde, c’est donc important de le respecter. On reste ainsi le plus possible dans cette idée de mise en valeur des instruments traditionnels : tablas, tampura, sitar, flûte bansuri et violon, qui apportent beaucoup de caractère et respectent l’identité musicale des chants. Ceci dit, il ne s’agit pas d’une recherche ethno-musicologique, donc une grande liberté est laissée à l’arrangeur, Jean-Christophe Hoarau, qui enrichit la palette traditionnelle de sons originaux issus de ses propres créations. Par ailleurs, dans la vie de tous les jours, ces chants s’interprètent sans aucun accompagnement musical. Mais, s’ils possèdent en eux-mêmes une grande qualité musicale a cappella, tout un disque sans instrumentation nécessiterait des oreilles plus averties. Il n’y a pas donc ici d’ambition ethno-musicologique mais simplement le projet d’utiliser les ingrédients, les matériaux spécifiques à ces musiques, et de valoriser ainsi les chants proposés. Ce que je peux vous dire, c’est la surprise et le plaisir dont témoignent les interprètes pour tous les disques que nous avons réalisés jusqu’à aujourd’hui. Ils nous renvoient souvent : « Je n'aurais jamais cru que ce serait si beau à écouter ». Pour eux, c'est une plus value. Je ne cherche pas la perfection technique avant tout. En fait l'authenticité renvoie à la qualité. C'est d'abord la musique de cette personne-Roses-et-safran-2.JPGlà plutôt qu'une recherche technicienne.

 

Alors, à quoi sert la musique ?

Valoriser ces musiques dans ce qu'elles ont d'essentiel, replacer la voix au coeur de la musique. Ici l'habillage musical est là pour valoriser le mieux possible les timbres de voix, la qualité de ces chants. Certaines voix très typiques, un peu rauques ou graves peuvent sembler difficiles à écouter pour des oreilles occidentales. Elles ne font pas partie des canons vocaux habituellement valorisés dans notre culture. Et pourtant, elles apportent malgré leur aspect brut, beaucoup de naturel, de spontanéité et d’authenticité. Celle-ci rejaillit et influe sur notre perception.

 

Qu'est-ce que ce disque-là a de particulier par rapport aux autres ?

Sans doute les rencontres : c'est tellement lointain pour moi, tellement étonnant. J'ai eu la même impression avec les Comptines des rizières. On entre dans un temps différent avec ces sons qui s'étirent. Pour l’Inde, j’ai été frappée par l’importance que revêt le chant en général dans la vie de toute personne, quelque soit son niveau de culture et d’expression, sachant que l’éducation des enfants et donc la musique qui leur est adressée s’inscrit dans une culture beaucoup plus large marquée par les grands récits millénaires, les différentes croyances. L’enfant n’est pas considéré comme ici indépendamment d’un contexte familial et social. L’ancien et le moderne se confrontent sans vraie frontière, entre les musiques de Bollywood et la culture musicale classique. Cette ouverture est assez impressionnante.

Et puis, il y a la diversité des voix, une complémentarité entre les voix d'hommes, les voix d''enfants, les voix de femmes - jeunes ou vieux. Par exemple la voix du professeur de tamoul, Joseph MoudiaPPannadin, redonne cette dimension intergénérationnelle. Le rôle des pères et des grands-pères est aussi très important dans cette transmission.

 

Et le livre?

L'illustratrice (Aurélia Fronty) a bien sûr écouté le disque, mais je n'ai pas eu deRoses-et-safran-4.JPG contact avec elle et je le regrette. À chaque fois que je rencontre un illustrateur (ça a été le cas avec Laurent Corvaisier qui a illustré À l’ombre du flamboyant), il se passe
quelque chose d'important.

Cela dit, j'aime les représentations qu'Aurélia Fronty a réalisées, je suis contente des couleurs et je trouve qu'elle a bien rendu les ambiances et l'état d'esprit de l'enregistrement : c'est volubile, enlevé. Par exemple pour « Bhore holo», elle a fait quelque chose de très frais qui correspond bien à la voix de la petite Delfina qui chante et elle a bien traduit le côté aérien de la chanson.

Vincent Etienne de Didier jeunesse, a aussi fait un énorme travail. Il a coordonné la réalisation finale, fait le lien entre le sonore et l'écrit, s’est occupé des transcriptions et des traductions. De nombreux allers-retours, ajustements sont toujours nécessaires.

Pour moi, le plus gros du travail, ce sont les commentaires sur le contexte des chants. Non seulement il y a l'écriture (je suis musicienne et plus à l'aise avec la musique) mais aussi toutes les recherches préalables; il faut parfois établir des centaines de contacts pour écrire quelques pages. C'est un énorme travail, passionnant, et qui prend beaucoup de temps. Il faut que ce soit à la mesure des autres aspects du disque, donner des informations fiables, ni trop, ni pas assez…

 

Un mot de conclusion ?

Ce qui m'a frappée, c'est la spiritualité qu'on trouve partout et qui n'est pas forcément religieuse mais qui porte la vie quotidienne en Inde. Les dieux évoqués servent plutôt de point de repères et aident l’individu dans toutes sortes de situations de sa vie.

 

Quel sera votre prochain livre-CD ?

 

Je ne peux rien dire pour le moment, mais ça pourrait bien être un livre CD sur une province de France.

 

 Notes

(*)  Chez Didier jeunesse:

• Dans la collection « Comptines du monde »

À l'ombre du flamboyant, 30 comptines créoles, Haïti, Guadeloupe, Martinique et La Réunion

Comptines et berceuses du baobab, 30 comptines d'Afrique Noire

Comptines et berceuses de Bretagne

Comptines et berceuses des rizières : 29 comptines de Chine et d'Asie

• Dans la collection « Les petits lascars »

Les premières comptines des tout-petits : 0-3 ans

 

(**)  Chez Erès, coll. les 1001 bébés: Les bébés et la musique , 3 vol.

Chez Nathan/CRDP, Coll. Les pratiques de l’éducation, septembre 2005: Co-auteur avec Roger Müh, de Ecouter autrement – Premiers repères sonores à l’école maternelle .

Au SCEREN/CNDP/CRDP, coll. pratiques à partager, juin 2011:
Co-auteur avec les CPEM de Seine-Saint-Denis de
À travers vies, à travers chants, le patrimoine chanté des familles à l’école, .

 

(***) ATLA : Centre musical dirigé par Jean-Christophe Hoarau, école de musique actuelles et de jazz à Paris.

samedi, 03 décembre 2011

ACADEMIE CHARLES CROS : DISQUES JEUNE PUBLIC


L'académie Charles Cros vient de décerner ses coups de cœur enfants de l'automne 2011. Voilà une liste où il fera bon piocher pour les achats de Noël.

Certains titres ont déjà été chroniqués en octobre, les autres feront l'objet d'une présentation plus fouillée dans les prochaines livraisons de ce blog.

ACADEMIE CHARLES CROS logo.jpeg


Coups de cœur automne 2011

 

chansons d'auteurs

 

Brassens, chanté par … Aldebert, Agnès Bihl, les Ogres de Barback, ….

album illustré par Rémi Cierco.

Formulette. CD ou livre CD

brassens par aldebeert.jpg


« La cane de Jeanne », « Marinette », « Le parapluie », « Les copains d'abord »,.. par des chanteurs de la nouvelle scène française. Un bel hommage au grand Georges où Agnès Bilhl, Aldebert et les Ogres de Barback tirent particulièrement bien leur épingle du jeu.

A partir de 6-7 ans

Voir analyse ci-après

 

Gilles Clément et Isabelle Benhadj : Blues d’écolierGilles Clément et Isabelle Benhadj - Blues d’écolier.jpg

Enfance et musique. CD

Du blues et du bon pour 16 chansons de la vie quotidienne.

A partir de 5 ans

 

 

 

Comme sur des roulettes : Sans mes chaussettes

AnnetteBanneville&DenisMonjanel-Sans mes chaussettes.gifavec Annette Banneville et Denis Monjanel

L’Autre Distribution. CD

Après « Monsieur Filoche », Annette Banneville décline avec humour et émotion des peurs de toutes sortes au fil de 11 chansons tirées d'un spectacle.

 


Debout sur le zinc : Abécédaire de Boris VianDebout sur le zinc-abécédaire Boris Vian.gif

album illustré par Tomi Ungerer

Formulette. CD ou livre-CD

Un abécédaire plein de fantaisie, jamais réenregistré depuis 1957, remis à l'honneur par une troupe de joyeux rigolos qui ne manquent pas de talent.

A partir de 5 ans

 

Enzo Enzo : Chansons d’une maman pour culottes courtes

Enzo Enzo-Chansons d’une maman pour culottes courtes.jpgNaïve. CD

De Trenet à Salvador en passant par Bourvil et Aznavour, un récital qui réunira plusieurs générations autour de « J'ai deux amours », « C'est pour mon papa », « Les plaines du Far-West », « Tout va très bien Madame la marquise » ...

Tout public à partir de 5 ans

 


Remo Gary : Jeter l’encre

livre CD

Editions Jean Pierre Huguet :

Chemin des tissages 42220 Saint Julien Molin MoletteRemoGary-jeterlencre.jpg
Tel. 04 77 51 52 27 - Fax. 04 77 51 57 06
   edition.huguet@free.fr

Cirque triste, dresseur d'ours en peluche ou trapézauiste, mais aussi un beau détour par le pays des épices. Des textes raffinés, à la langue soigneusement ciselée, à priori destinés aux adultes, mais que cet ancien éducateur de rue chante volontiers devant un public d'enfants.

Tout public à partir de 11 ans

 

François Hadji Lazaro : Ma tata, mon pingouin, Gérard et les autres

album illustré par Delphine Durand

HadjiLazaro-Ma Tata, Mon Pingouin Gérard Et Les Autres ....pngMilan Jeunesse, collection Tintamarre. Livre CD

Son sens de la rigolade, son humour ravageur, son joyeux accordéon font merveille. C'est sans hésitation qu'on suit le leader des Garçons bouchers pour une hilarante visite au zoo, au supermarché avec Mémée ou dans son bain avec son pingouin.

A partir de 7 ans

Voir analyse ci-après

 

Gilles Pauget : Bonjour les amis

Enfance et musique, 2 CDGillesPauget-BonjourLesAmis.jpg

Un chanteur de bonne compagnie Sa tendresse et son humour léger ne l'empêchent pas d'aborder parfois des sujets graves sur des arrangements qui se baladent entre jazz, blues et bossa.

Tout public à partir de 6 ans

 

Steve Waring : Timoleon

Waring Timoleon CD seul copie.jpgVictorie, Ed. des Braques, livre CD

Dédié à son petit-fils Timoléon, 14 chansons presque toutes inédites où l'on retrouve les pôles d'attraction favoris de notre Ricain lyonnais : jazz, folk américain, traditionnel français et toutes les trouvailles sonores dont il a le secret.

A partir de 2 ans

déjà chroniqué en octobre

 

Jacques Haurogne : Doudou perdu

Victorie, CDhaurogne-sylvestre-Doudou perdu.jpg

Remise à l'honneur des chansons d'Anne Sylvestre pour les enfants, avec des titres qui sortent des sentiers battus, par un remarquable chanteur-comédien sur des arrangements raffinés que domine la magnifique guitare de Thierry Garcia.

3-6 ans

Voir analyse ci-après

 

Brico Jardin : Petit Robert et le mystère du frigidaire

BricoJardin-PetitRobert&MystèreDuFrigidaire.jpgNaïve, livre CD

Petit Robert parcourt son immeuble à la rencontre de ses voisins, personnages pour le moins étranges. Un univers singulier qu'on retrouve dans les chansons tirées d'un spectacle musical créé à Genève.

6-9 ans

 

 

 

textes, contes et histoires

 

Magguy Faraux : Contes de ma case créole

ARB music, collection Jardins d’enfance, CDMaguy Faraux_Contes de ma case créole copie.jpg

Gourmande, sensuelle, malicieuse, Magguy Faraux sait chanter aussi bien que raconter. Tout le charme et la malice d'une superbe conteuse au fil de cinq histoires originaires de Guadeloupe, histoires de Compère lapin en tête.

à partir de 5-6 ans

déjà chroniqué en octobre

 

Christine Laveder : Histoires comme…chats

Laveder-HistoiresCommeChat.pngA tirelarigot (distribution Raymond et Merveilles), CD

Pour les tout petits, des histoires, des comptines, des virelangues, des histoires, des jeux de mains sur le thème du chat. Ludique, fin et sensible.

A partir de 2 ans

 

 

 

Le roman de Renart

Gallimard, collection Ecoutez lire, 2 CDRoman de Renart - Pinon.gif

Dominique Pinon raconte, comme s'il venait de les inventer ces dix épisodes du Roman de Renart où le rusé goupil joue des tours pendables à ses compères Chanteclerc, Tibert et surtout le loup Ysengrin.

pour tous à partir de 8 ans

Voir analyse ci-après

 

James Matthew Barrie : Peter Pan et Wendy

peterpanetwendy_couverture.jpgAlbum illustré par Ilya Green

Didier jeunesse, collection Contes et opéras, livre-CD

Retour aux sources avec cette intéressante adaptation par Jean-Pierre Kerloc'h du célèbre conte de J.M. Barrie, raconté par Éric Pintus et illustrée par la musique de Charlie Mingus

A partir de 7 ans

 

 

David Sire : L’Arpenteur

D_Sire L'arpenteur.jpgmusique de David Sire interprétée par lui-même et Pierre Caillot.
Album illustré par Magali Le Huche
Ed. des Braques, livre CD

Oscillant entre poésie et philosophie, un conte qui doit beaucoup au talent de conteur de son auteur, le chanteur David Sire, qui a composé une musique subtile et expressive qui fait partie intégrante de l'histoire.

à partir de 7 ans



Nora Aceval : Contes d’Algérie

Musique et intruments de Nasto Beghdad. N_Aceval - Contes d'Algérie.gif
Album illustré par Marcelino Truong. 
Milan Jeunesse, collection De bouche à oreille, livre-CD

Tout le charme des contes à tiroirs, leurs tours et leurs détours par une belle conteuse née dans le sud-ouest algérien d'où elle a rapporté ces histoires qui sentent le thé à la menthe, la fleur d'oranger et les pâtisseries au miel. A déguster sans modération.

A partir de 7 ans

 

 

éveil musical

 

Judith Birnbaum, Coralie Fayolle : Mon imagier de la musique

Gallimard jeunesse, livre CD

Birnbaum-MonImagierDeLaMusique.jpgSons, notes, intensité, rythme, mélodie, accord... Une initiation musicale simple, ludique et pertinente avec des mots accessibles aux petits enfants et des exemples musicaux créés tout exprès par le compositeur Coralie Fayolle.

3-6 ans

 

 

 

 

musiques d'ailleurs

 

Rose Marine Méditerranée (Les temps chauds)

RoseMarine-Méditerrannée.jpgavec Lisa Vellia,le duo Valla Scurati , Patrizia Gattaceca, Rana Elayan, Adel Salameh et Reem Handal

L’autre distribution, CD

15 chansons dédiées au pourtour méditerranéen : Italie, Grèce, Corse, Palestine, interprétées par des artistes du cru et des enfants de la région de Bourg-en-Bresse. Le dixième opus de l'opération « Au fil de l'air » réalisée dans le cadre du festival annuel « Les temps chauds » consacré aux musiques du monde.

A partir de 7 ans

 

Comptines de rose et de safran

collectage de Chantal Grosléziat, direction musicale de Jean-Christophe Hoarau. AlbumGrosléziat-Comptines-de-roses-et-de-safran.png
illustré par Aurélia Fronty.

Didier Jeunesse, livre CD

En hindi, en sanskrit, en tamoul,... 30 chansons, comptines et berceuse venues de l'Inde, du Sri Lanka et du Pakistan. Un enregistrement foisonnant, luxuriant, coloré comme les somptueuses illustrations du livre. Magnifique.

interview de Chantal Grosléziat dans la prochaine livraison de ce blog

 

contes musicaux

 

Saint Saëns : Le carnaval des animaux

le carnaval des animaux_didier jeunesse copie.pngDidier Jeunesse, livre CD

Dans les pas de Francis Blanche, le conteur Pépito Matéo commente le célèbre défilé animalier comme une s'il s'agissait d'un événement mondain ou sportif. Remarquable interprétation musicale par un ensemble de solistes.

A partir de 5-6 ans

déjà chroniqué en octobre

 

David Rivière : Victor et les voix du musée, conte musical

livre illustré par Denis Deprez

Radio France (distribution Harmonia Mundi) CD livreRivière-Victor.jpg

Une balade musicale dans les couloirs du Petit Palais où
le jeune Victor découvre en même temps que les toiles et
les sculptures du musée des œuvres musicales interprétées
par l'Orchestre National de France.
Intelligent et remarquablement interprété.  
A partir de 8 ans

mardi, 29 novembre 2011

Les analyses du mois

François Hadji Lazaro : Ma tata, mon pingouin, Gérard et les autres

album illustré par Delphine Durand

Milan Jeunesse, collection Tintamarre. Livre CD

HadjiLazaro-Ma Tata, Mon Pingouin Gérard Et Les Autres ....pngPlein d'imagination, auteur de multiples blagues et bêtises, râpeux mais tendre, tel devait être le gamin François Hadji-Lazaro. Le leader de « Pigalle » et des « Garçons Bouchers » retrouve son esprit de « sale gosse » dans les 14 chansons de cet album dédiées aux enfants. Humour ravageur, impertinence , imagination débridée, un rien de surréalisme : mine de rien il pourrait bien piquer le public de Vincent Malone - pour preuve une hilarante visite au zoo et des courses au supermarché où Mémé finit par péter un câble. Et si « Maman, elle écoute que ça » - c'est-à-dire du hard rock, François Hadji-Lazaro, lui, a les oreilles ouvertes à toutes sortes de musiques, du hard rock à la danse traditionnelle bretonne en passant par la country et le folk américain avec une prédilection pour l'accordéon dont il joue à merveille.

A partir de 7 ans

 

 

Brassens, chanté par … Aldebert, Agnès Bihl, les Ogres….

album illustré par Rémi Cierco.

Formulette. CD ou livre CD

brassens par aldebeert.jpgJe ne fais pas pas partie des esprits chagrins qui pensent que Brassens ne doit être interprété que par lui-même. Chaque artiste a le droit d'apporter sa vision personnelle à un répertoire qui fait désormais partie du patrimoine : c'est une excellente façon de le faire revivre et d'en assurer la transmission.

Ici, Agnès Bihl et sa malice acidulée font merveille dans une délicieuse « Chasse aux papillons » et son « Maman Papa » en duo avec Aldebert est une des réussites du disque. Les Weepers Circus impriment « Le parapluie » de leur touche un peu déjantée, mais la palme revient aux Ogres de Barback pour leur hilarante version des « Sabots d'Hélène ». Yves Jamait et Aldebert, de leur côté s'inscrivent davantage dans la lignée du grand Georges. Une seule déception avec « Debout sur le zinc » - pourtant excellents dans un autre disque du même éditeur (Abécédaire de Boris Vian) ; peut-être le sujet des « Passantes » et de « Mourir pour des idées » était-il trop grave pour leur esprit facétieux. C'était pourtant une bonne idée de sortir un peu des titres traditionnellement proposés dans une sélection pour les enfants.

Deux présentations pour cet enregistrement : CD et livre CD. Dans les deux, on trouve les paroles des chansons et une présentation des interprètes. Sans hésiter laissez tomber le livre : l'éditeur a visiblement oublié de convoquer un maquettiste pour la mise en page. C'est dommage pour les illustrations de Rémi Cierco qui ne sont vraiment pas mal.

A partir de 6-7 ans

 

Jacques Haurogné : Doudou perdu

Victorie, CD

Vous en avez marre des chansons d'Anne Sylvestre ? Alors écoutez Jacques Haurogné avec voshaurogne-sylvestre-Doudou perdu.jpg enfants.

Ce chanteur-comédien se montre aussi à l'aise dans l'intensité dramatique du « Doudou perdu » que dans la tendre rêverie de « Balan-balançoire », la jubilation des « Yaourts à tout » ou la drôlerie de la « P'tite maison tout en cochon » qu'il nous livre dans un style très Nino Ferrer. Ajoutez à cela un répertoire qui sort un peu des sentiers battus avec « Balle qui détale », « Anatole, vole, vole », ou « Pipistrelle et cacatoès ».

Ce n'est pas la première fois que Jacques Haurogné reprend les Fabulettes - en spectacle ou en CD (*). Il apporte à ces textes à la fois subtilement écrits et si proches des enfants son talent d'interprète et les arrangements de Thierry Garcia dominés par de superbes guitares qui changent agréablement de François Rauber.

3- 6 ans

 

(*) « Capitaine et Jako » et « L'ile en l'eau ».

 

 

 Le roman de Renart

traduction et adaptation de l'ancien français par Pierre Mezinski , raconté par Dominique Pinon

Gallimard jeunesse, collection « Ecouter lire », 2CD

 Les affrontements du rusé goupil avec ses compères Chanteclerc, Tibert et surtout le loup Ysengrin.Roman de Renart - Pinon.gif Profitant de leur naïveté et leur bêtise, Renart ne peut s'empêcher de leur jouer des tours souvent très méchants (Brun l'ours y perd la peau de son museau, Ysengrin sa queue et il aurait pu perdre la vie). Mais à force de jouer à malin malin et demi, c'est Renard qui se fait avoir notamment avec Tibert le chat.

De ces dix épisodes dont certains sont très connus : Renart et les anguilles, Renart et le puits... le comédien Dominique Pinon (**) nous donne une interprétation vivante et alerte avec sa voix grave et un peu rocailleuse dont les intonations rappellent par moments François Périer. Bien qu'il s'agisse d'une lecture, on a l'impression qu'il invente l'histoire au fur et mesure qu'il la raconte.

Deux CD, ça peut paraître long, une écoute par épisodes sera la bienvenue pour les plus jeunes, surtout que chaque épisode peut être abordé indépendamment des autres.

un petit dépliant donne des indications sur l'oeuvre, ses origines, ses personnages, sa portée de critique sociale, bref mais très informatif.

 

Pour mémoire : il existes de nombreuses versions sonores du roman de Renart. Parmi les plus réussies, l'adaptation « radiophonique » d'Olivier Cohen où Jean Rochefort brillait en récitant malicieux (chez Frémeaux, toujours disponible). On se rappelle aussi de la version du conteur Michel Hindenoch parue chez Vif Argent avec des illustrations de Peter Alfaenger, malheureusement introuvable aujourd'hui. A quand une réédition chez Kanjil ?

 

 

(**) on avait déjà apprécié son talent de lecteur dans les « Histoires comme ça » de Kipling dans la même collection

mercredi, 26 octobre 2011

Une exposition

 

logo expo.jpg

 

Sylvestre, Dès, Waring... et tous les autres
chansons d'auteurs pour enfants 

du 4 octobre 2011 au 28 janvier 2012

bibliothèque de L'Heure Joyeuse



De Théodore Botrel à Alain Schneider, en passant par les trois incontournables que sont Anne Sylvestre, Henri Dès et Steve Waring, la chanson d’auteur pour enfants est à l’honneur à la bibliothèque de l’Heure Joyeuse à Paris.

Cette exposition montre toute la richesse et la diversité d’un genre trop souvent méconnu qui continue cependant à séduire les jeunes générations d’aujourd’hui. Un itinéraire qui passe aussi par de grands noms de l’illustration qui, au fil des années, ont mis en images pochettes et jaquettes de vinyles, CD et cassettes.

 

Textes de Françoise Tenier
Scénographie d'Aurélia Cros


Informations pratiques :

Bibliothèque de "L'Heure Joyeuse"
6-12 rue des Prêtres Saint-Séverin
75005 Paris.

Métro : Saint-Michel ou Cluny- La Sorbonne
heures d'ouverture :
mardi, jeudi, vendredi, de 15 heures 30 à 18 heures 15

mercredi et samedi, de 10 heures 30 à 18 heures 15

(entrée libre)

Tél. 01 56 81 15 60

 

PREMIERS BONHEURS DE LA RENTRÉE : WARING, SAINT-SAËNS (deux fois !), VIGNEAULT, FARAUX

Steve Waring : Timoléon
Victorie, CD

public familial à partir de 3 ans.

Waring Timoleon CD seul.jpg


Quand Victorie a réédité « Chnoques », « 5 frères dans le puits », et autres titres de Waring, on était vraiment contents. Mais là, on est franchement heureux d'écouter une totale nouveauté, un CD que notre « Ricain lyonnais » dédie à son petit-fils Timoléon.

On retrouve avec plaisir un échantillonnage de ses intérêts éclectiques qui vont de « Savez-vous planter les choux » à « So long » de Woody Guthrie en passant par la très auvergnate « Berceuse de Chabritou » et le non-sensique « Hareng saur » de Charles Cros – sans compter les créations personnelles en rapport direct avec le bébé nouveau-né : « Têter », « Ventre rond », « Câliner », « Timoléon ».

Diversité mais non point disparité du côté de la musique, jazz, folk américain, traditionnel bien de chez nous - sans oublier les trouvailles sonores dont Waring a le secret : interprétation presque chuchotée de « Câliner », gazouillis de bébé de « Timoléon », bruits de succion de « Têter ». Il y a du banjo, naturellement, mais aussi une jolie clarinette, le trombone du fidèle Alain Gibert et la cornemuse d'André Ricros. A noter côté interprétation, les duos avec sa fille Alice qui apporte le charme d'une voix féminine claire et bien posée. Paroles dans la jaquette du CD.

 

Waring Timoleon livre CD.jpgExiste aussi en livre-CD aux éditions des Braques avec des illustrations d'Anne-Isabelle Le Touzé , mais je ne vous en dirai rien, ne l'ayant pas eu entre les mains.

 

 

 

 

 

 

 

Gilles Vigneault : Léo et les presqu'îles
La Montagne secrète, livre-CD 

album illustré par Stéphane Jorish
parution mai 2011 

Vigneault_Léo et les presqu'iles.jpg

Un jeune garçon retourne sur les lieux où son père, pêcheur, s'est tué et y fait des rencontres : le capitaine Abel, la vieille Benoîte, Colin, l'oncle Théo et Irène la sirène ; autant de personnages hauts en couleurs qui vont l'aider à construire son propre bateau - car comme le dit le refrain qui accompagne le récit comme un leitmotiv : « le plus petit bateau demande un capitaine, le plus grand capitaine a besoin d'un bateau ».

L'histoire n'est pas nouvelle : on l'avait découverte dans les années 90 chez Auvidis dans les « Histoires à conter au creux de la main » dites par Vigneault lui-même avec le talent de conteur qu'on lui connaît. Dans cette réédition, l'éditeur a pris le parti d'une narration dialoguée : les voix sont bien diversifiées et la récitante (Pascale Bussières) est claire, bien qu'un peu neutre si on la compare à Vigneault.

Un petit goût d'air marin imprègne tout l'enregistrement : il suffit de voir les titres des dix chansons qui accompagnent l'histoire de Léo : « Au loin sur la mer », « Faire un bateau », « La quille en or », « La vie de matelot », « Larguez les amarres ».

Ces chansons sont une totale réussite, d'abord par leur écriture : Vigneault sait mieux que personne retrouver l'esprit des complaintes traditionnelles). Ses paroles ont du sel, du corps et le grand Gilles a le don des formules qui restent dans l'oreille : « A donner ce que l'on a, on ne perd rien de ce qu'on n’a pas encore ». Ensuite par leur traitement : par exemple les arrangements qui utilisent les sons et les rythmes des marteaux qui travaillent quandPierre Flynn chante « voici les sons qui m'enchantent ». Quant aux interprètes, ils sont tous convaincants ; certains, comme Fred Pellerin ou Charlebois par la raucité et la rusticité de leur voix, d'autres comme Clémence DesRochers par leur gouaille et leur humour. Il faut citer aussi Diane Dufresnes, Edith Butler, Pierre Flynn, Claude Gauthier.

Texte de l'histoire dans l'album illustré par les dessins aquarellés de Stéphane Jorish, fidèle illustrateur des livres-CD de Vigneault à la Montagne Secrète.

Une réalisation délicieusement intemporelle qui évoque une autre époque



Magguy Faraux : Contes de ma case créole

ARB music, Jardins d'enfance, CD

Maguy Faraux_Contes de ma case créole.jpg

 Générosité, chaleur, enthousiasme, maîtrise vocale : ces qualités nous avait éblouis dans « Guadeloupe, rondes comptines et berceuses ». On les retrouve intactes dans ces cinq contes antillais ; l'introduction est déjà une petite merveille avec l'énumération gourmande de toutes les friandises dégustées par la petite Magguy dans son enfance.

On retrouve avec plaisir deux histoire du malicieux Compère lapin, cousin du lièvre des contes africains qui vient toujours à bout de plus puissant que lui et une version guadeloupéenne de l' « Oustroupistache » de Grimm. Quant à Ti-Chika et son pied-à-bobo, on le voit traîner son air souffreteux rien qu'à entendre Magguy Faraux l'évoquer par des onomatopées. Gourmande, sensuelle, aussi à l'aise dans le racontage que dans le chant, dans le créole que dans le français, la conteuse magnifie tout ce qu'elle narre et donne vie et couleurs aux héros de ses contes. Un seul regret : que l'enregistrement ne propose pas davantage de contes. A quand un volume 2 ?

Avec l'arrivée de Magguy Faraux, cette collection de contes prend un nouvel envol.

 

à partir de 5-6 ans.


Saint Saëns: deux productions du célèbre "Carnaval des Animaux" !

Voir la note suivante …


COUP DE PROJECTEUR SUR …

… Le carnaval des animaux de Camille Saint-Saëns

 

Saint-Saëns avait renié cette œuvre qu'il considérait comme une blague. Il en avait même interdit la représentation de son vivant. Pas plus qu'il ne la destinait aux enfants, il n'a jamais souhaité y adjoindre de paroles. Francis Blanche avait écrit pour cette musique des textes malicieux. Longtemps restés dans l'oubli, ils ont été remis à l'honneur par Thierry Magnier avec comme récitant Philippe Meyer, puis François Morel. De son côté Carl Norac, chez Sarbacane, s'est essayé à trouver des mots pour accompagner la musique de Saint-Saëns.

 

Deux éditeurs prestigieux - Didier Jeunesse et Gallimard Jeunesse Musique - font paraître pour cette rentrée deux versions du célèbre « Carnaval » .

 

le carnaval des animaux_didier jeunesse.pngChez Didier jeunesse, collection Contes et opéras

Texte de Pépito Matéo, dit par lui-même
musique interprétée par un orchestre de solistes : Pascal Amoyel, Emmanuelle Bertrand, Alexandra Brown,.. (2008-2010)

Album illustré par Vanessa Hié

Pour tous à partir de 4 ans

 

le carnaval des animaux_gallimard.gif    Chez Gallimard

Texte de Yann Walcker dit par Enzo Enzo
musique interprétée par l'orchestre du Capitole de Toulouse dirigé par Michel Plasson (1992)

Album illustré par Marion Billet

A partir de 3 ans

 

Deux réussites, deux univers différents

 

Dans la lignée de Francis Blanche, le conteur Pépito Matéo (Didier) commente ce défilé zoologique comme un mariage princier : il sait faire naître des images par la seule magie de sa parole. Ses textes ludiques, qui jouent sur les allitérations, sont assez courts pour retenir l'attention des enfants, même petits.

Pour sa part, Yann Walcker (Gallimard) joue la carte du conte. C'est Enzo Enzo dont on avait déjà remarqué le talent de « diseuse » chez Naïve qui raconte l'histoire de ce lion malade d'avoir avalé une mouche ; mais de quoi souffre-t-il exactement : grognonite ? ronchonite ? bougonite ?..

Fidèles à leur réputation, l'un comme de l'autre éditeur nous offrent un album soigné, mais dans deux esprits différents : chez Didier Jeunesse le texte est mis en scène dans une mise en page dynamique qui s'amuse avec la typographie : les images foisonnantes de Vanessa Hié qui jouent sur l'épaisseur de la pâte colorée ont une fantaisie qui correspond bien à celle de la musique. Gallimard, de son côté, propose des illustrations plus sobres, presque stylisées, rappelant la simplicité des papiers découpés, bien faites pour séduire un public de jeunes enfants.

Didier, en fin de volume, propose des notices musicales; pour sa part, Gallimard offre une présentation des instruments utilisés, écoutes à l'appui.

Si les deux séduiront les petits dès 3-4 ans, il semble cependant que le public du Gallimard plafonnera vers 6-7 ans alors celui du Didier Jeunesse pourrait bien concerner un plus large public, adultes compris.

Ne me demandez pas de choisir. J'aime les deux.

 

le carnaval des animaux_gauthier languereau.gifDernière minute : Décidément Saint-Saëns a le vent en poupe cet automne : un autre « Carnaval » est paru cet automne chez Gautier-Languereau, collection « Histoires en musique », avec un texte d'Elodie Fondacci et des illustrations David Merveille, mais je n'en sais pas plus, ne l’ayant ni vu, ni lu, ni entendu.

 

mardi, 25 octobre 2011

UN LIVRE UNE COLLECTION

 

Mon AB CD des chansons.jpg


Le livre : Mon AB CD des chansons.

La collection : Mon AB CD aux éditions Gründ

 

Note préliminaire : ayant activement participé à sa réalisation, il eut été malhonnête, de ma part d'émettre un avis critique sur ce livre-CD. Voici donc trois interviews des différents intervenants : Chantal Janisson, Fonfrède et Becker et moi-même

 

Chantal Janisson

éditrice, directrice de la collection «Mon AB CD »

 

Combien de titres dans la collection « Mon AB CD » ?

C.J. : Pour l'instant trois : « Mon AB CD des comptines », « Mon AB CD des bruits », « Mon AB CD des chansons ». Le premier est paru en août 2010, les deux autres en 2011.

Qu'est-ce qui a présidé à la création de cette collection ?

C.J. : Je suis partie d'une idée de transmission ; j'avais envie de remettre dans les oreilles des enfants des textes, comptines ou chansons qui font partie de notre patrimoine ; cela inclut également des titres pas forcément très connus. J'ai eu envie de faire des livres qu'on met à portée de main et qu'on peut consulter à plusieurs reprises pour se remettre en mémoire des chansons dont on a oublié les derniers couplets.

Pourquoi avoir commencé par les comptines ?

C.J. : Outre que j'aime leur côté ludique, je crois au pouvoir des comptines. Elles participent à l'apprentissage de la langue et à l'enrichissement du vocabulaire chez les enfants. C'est vrai aussi pour les chansons traditionnelles.

Comment avez-vous choisi les illustrateurs ?

C.J. : J'ai choisi des artistes comme Muriel Kerba, Elodie Nouhen parce qu’elles entraient dans cet univers ludique de comptines et de chansons.

Et pourquoi une collection de livres-CD et pas de livres tout seuls ?

C.J. : Mettre un CD dans les livres de cette collection était pour moi une évidence qui allait de pair avec l'idée de transmettre.

D'autres titres en préparation ?

C.J. : Pour 2012, j'ai en préparation un « AB CD des berceuses » avec Françoise Tenier qui a déjà travaillé sur l'  « AB CD des chansons ».

 

 

Françoise Tenier

auteur de la sélection et des commentaires du livre.

 

Pourquoi faire un livre de chansons traditionnelles ?

F.T. : J'ai toujours baigné dans les chansons traditionnelles : ma mère m’en chantait quand j’étais toute petite ; plus tard, ma cousine Marie-Thérèse a élargi mon répertoire : elle rapportait de nouveaux titres quand elle revenait de colonie de vacances.

Est-ce que ça a été difficile de faire un choix ?

F.T. : On avait beaucoup de matière, mais le défi à relever, c'était de trouver deux ou trois titres de chansons par lettre de l'alphabet. Je me suis trouvée devant pléthore de chansons pour certaines lettres. J'ai donc privilégié à côté de certains titres très connus, des chansons qui me tenaient à cœur comme « La Jardinière du roi ».

Et pour le K, le W et le X ?

F.T. : Alors là, ça a été vraiment difficile. Pour le K, J'ai dû faire appel au répertoire étranger : russe avec « Kalinka », anglophone avec « Kumbaya ». Pour le X, Claude (Fonfrède) nous a proposé un poème de Pierre Gamarra qu'il avait mis en musique dans les « Aventuriers de l'alphabet ». Pour le W, il a fallu aller chercher une chanson traditionnelle allemande dont Claude a fait, à mon avis, une adaptation très réussie : « Widele widele ». 

Pourquoi avoir fait appel à Claude Fonfrède et Dominique Becker ?

F.T. : Je les connais depuis longtemps et j'apprécie leur travail. Et puis je sais que Claude aime les chansons traditionnelles. Je me souviens d'un spectacle qu'il avait joué en 1989 sur les chansons de la Révolution où il avait inclus des chansons enfantines comme « Cadet Rousselle »

  

Claude Fonfrède et Dominique Becker, dits Fonfrède et Becker

interprètes et réalisateurs du CD

 

Pourquoi avoir accepté de travailler sur cet « AB CD des chansons » ?

F. & B. : En fait nous connaissons ces vieilles chansons depuis fort longtemps et nous n'avions jamais eu l'occasion de les enregistrer. Dominique et moi les avions interprétées, mais revues corrigées par Pef dans les « Chansons à se tordre ». Cette fois, c'était une occasion de le faire sérieusement. 

Comment avez-vous conçu l'enregistrement ?

On aurait pu le faire avec nos voix et une simple guitare, mais nous avons préféré concevoir le disque comme s'il s'agissait de nos propres chansons. Nous nous sommes réapproprié ce répertoire traditionnel tout en y mettant notre touche personnelle.

Nous avons fait confiance aux deux musiciens avec qui nous avons travaillé : Marco Papazian (ex-guitariste de Bernard Lavilliers) à la guitare, et Patrice Mazmazian pour trouver des rythmes différents et les arrangements pour donner à ces chansons anciennes une couleur jazzy qui nous est propre. Il s'agissait de varier (les chansons traditionnelles sont presque toutes sur trois accords et souvent sur le même rythme).

Vous allez en faire un spectacle ?

Oui, mais on ne chantera pas seulement les chansons qui figurent dans le CD.

Et si on veut en savoir plus ?

C'est facile, il suffit d'aller voir sur notre site

 

 

 

Mon AB CD des chansons.

Mon AB CD des chansons.jpg

26 chansons interprétées par Claude Fonfrède et Dominique Becker :

 

Sélection et commentaires des chansons de Françoise Tenier

album illustré par Muriel Kerba

 


Dans la même collection, toujours aux éditions Gründ :

 

Mon AB CD des comptines.jpg
 
 

Mon AB CD des comptines.

 

Interprétées par Chantal Galiana

album illustré par Joanna Boillat, Muriel Kerba,

Elodie Nouhen

 

 

Mon AB CD des bruits.jpg

Mon AB CD des bruits.

Fani Marceau, création des bruits

arrangements sonores de Simon Gendrot

album illustré par Anne-Sophie Lanquetin et Maud Legrand

jeudi, 01 septembre 2011

Vous les attendiez impatiemment

… annoncés avant les vacances avec les coups de cœur de l'Académie Charles Cros, voici les chroniques détaillées promises

 

 

I Caillard - Toudou - copie.jpg -       Isabelle Caillard : Toudou (Enfance et musique). CD

parution avril 2011

Tout au long de ces 22 chansons, sur des paroles simples et concrète, Isabelle Caillard décline le thème « grandir » : apprendre à marcher, les dents de lait qui laissent place aux dents de grands, l'œuf du petit déjeuner qu'on arrive à faire cuire tout seul, les doigts si petits qui deviendront comme ceux des adultes... Et il y a bien sur des des jeux de doigts

 

Certains titres qui font tilt comme cette chanson d'amour d'une maman à son enfant (« Mon petit coeur ») ou ce souvenir de la vie intra-utérine (« Quand j'étais poisson) » L'interprétation séduit d'emblée par la qualité des voix : celle d'Isabelle Caillard, claire, souple, et les enfants – toujours très naturels : on remarque particulièrement un petit à la voix émouvante et une grande fille dont les interventions sont un vrai bonheur. La musique est vraiment formidable, c'est du jazz et du bon, signé Olivier Caillard. Un ensemble à la fois très élaboré et proche du monde des petits. paroles sur la pochette.

A partir de 18 mois

 

 

samir_barris_chat_cache_ici_baba - copie.jpg-       Samir Barris : Chat qui se cache, Ici Baba (production Stakhanova www.myspace.com/icibaba - distribué en France par Victor Melodie). CD

C'est son premier CD pour enfants. Rien ne destinait ce chanteur belge à réaliser un disque pour le jeune public, sauf la naissance de sa première fille qui l'amène à découvrir un répertoire pour enfant par le biais de Pete Seeger et Woody Guthrie. Dans la foulée, il écrit quatre des titres de « Chat qui se cache » On les retrouve dans ce disque fait à la maison, ainsi que des adaptations de Woody Guthrie, un couplet du Velvet Underground et des petits moments familiaux : notamment une délicieuse interprétation du « Tourbillon » par une maman et sa petite fille.

« Je voulais faire quelque chose d'accessible pour les très petits enfants, d'où des textes simples et répétitifs tout en reflétant mes goûts musicaux » : un pari réussi. Samir Bouris se produira le 8 novembre 2011 au Festival Mino à Paris (à l'Espace Cardin) avec Catherine Di Biasio. Ne les manquez pas.

A partir de 2 ans.

 

Helen MacGregor et Sheena Roberts - Five little frogs - copie.jpg-       Helen MacGregor et Sheena Roberts : Five little frogs  (Enfance et musique). CD

parution juin 2011

26 chansons en anglais pour les petits, avec mimes et jeux de doigts. chantés par deux hommes et deux femmes - accent british garanti. 14 sont issues du répertoire traditionnel, les autres sont signées Helen MacGregor, etSheena Robert. Parfait pour apprendre en s'amusant un vocabulaire de base et apprendre à compter en anglais.A la fois simple , ludique et vraiment musical. On trouvera sur la pochette la traduction du titre et des indications pour jouer avec l'enfant. Le livret complet est disponible en téléchargement sur le site d'Enfance et musique.

A partir de 3 ans

 

Raphaëlle Garnier, Jean-Marc Le Coq - Marrons et châtaignes - copie.jpg -       Raphaëlle Garnier, Jean-Marc Le Coq : Marrons et châtaignes (autoproduit productions Nid de coucou - www.myspace.com/niddecoucou). CD

parution janvier 2011

11 chansons toutes tirée d'un spectacle sur l'automne, sujet banal s'il en fut. Mais Raphaëlle Garnier et Olivier Swenne en ont fait quelque chose de résolument original. Chaque titre entraîne l'auditeur dans une histoire - à chaque fois un monde différent - dans une suite de saynètes remarquablement mises en scène. Il y a quelque chose de l'univers absurde d'Alice au pays des merveilles ou des premières chansons de Brigitte Fontaine. Un disque qui ouvre l'imagination et qui fait rêver, ça ne court pas les rues de nos jours.

Dans une atmosphère de comédie musicale, accordéon, violon, trompette, cornemuse interviennent ajoutant encore au sentiment d'évasion. L'imagination, la fantaisie, la créativité, la fantasmagorie sont au rendez-vous, mais aussi un humour très ravageur comme en témoignent La « Chanson des chasseurs » « Fairy Tales »

A partir de 8 ans.

 

-       Philippe Fourel : La fée des pigeons autoproduit (www.leschansonsdabord.com)  CDphilippe_fourel_la_fee_des_pigeons - copie.jpg

paru en 2011

Philippe Fourel a des choses à dire, sur la société de consommation, la télévision, les riches et les pauvres. Il le fait avec un humour et une délicatesse qui sont comme de judicieux contrepoids à la gravité du propos. Il y a de la tendresse dans le regard porté sur la maman qui cuisine, le chien vieillissant de Tatie Katie et même sur la maîtresse d'école dont la kermesse ne fait plaisir qu'à elle. Quelque soit son sujet, Philippe Fourel ne perd rien de son humour et reste toujours proche des enfants.

La délicate fantaisie qui imprègne ses textes s'épanouit dans ses chansons les plus ludiques où il s'épanouit dans des jeux de langage où il jongle avec bonheur avec les sons et les mots à tiroirs (« n'importe quoi », « Dans mon livre »)

Quant à la musique si son instrumentarium est limité, on ne s'ennuie jamais à l'écoute de ses arrangements où domine des guitares dont il tire beaucoup de possibilités. Un chanteur à suivre...

à partir de 6 ans

 


 raphy_rafael_zahori - copie.jpg-       Raphy Rafaël : Zahori (autoproduit www.raphy-rafael.com) CD

« Zahori » est un mot espagnol qui veut dire sourcier, devin. C'est sur ce mot répété, décliné à une, puis plusieurs voix sur accompagnement de guitare que démarre ce disque. Auteur-compositeur-interprète belge, qui a des accointances avec l'Espagne, Raphy Rafael n'est pas un nouveau venu dans la chanson jeune public. On se rappelle de « Cob dit Bob » (en 1983), Doux Bisous doux » (1992) « Pachamama » (2000). A quoi tient le charme infini qu'on retrouve au fil de ses disques ? La douceur de sa voix veloutée ? Ses paroles finement travaillées ? Son talent de guitariste ? Ses arrangements soignés ? L'audace avec lequel il aborde certains sujets ( la torture avec « le Secret », les parents qui font fougueusement l'amour dans « Hou-la-la »). Un enregistrement extraordinairement joyeux et vivant.

Pour les enfants à partir de 7 ans (et les adultes aussi)

 

-       Les serruriers magiques : Je veux apprendre (autoproduitles_serruriers_magiques_je_veux_apprendre - copie.jpg www.serruriersmagiques.com)

Sur un sujet grave (les droits de l’enfant) douze chansons pleines d’énergie par une bande d’enfants bourrés de vitalité et de talent. « Avec des chansons rigolotes on dit des choses très sérieuses », déclare un des enfants interprètes de « Je veux apprendre » - qui fait suite à « T'es qui dis ? T'es d'où ? » (sur les différences)

Ce disque est le résultat d'un travail fait avec des enfants dans le cadre des « Serruriers magiques », association née en 1998 à Belleville créée par des enseignants et des animateurs. Sa responsable, Véronique Bavière vient dans les classes, demande des idées aux enfants, puis Fabien auteur compositeur, mélange les idées et en fait des chansons. Le résultat est percutant, souvent drôle, parfois émouvant. A saluer la qualité de l'interprétation par les enfants ! excellente diction, dynamisme communicatif, voix justes et bien posées. Ces chansons se jouent sur scène.

 

 

 

 

 

au-fil-de-l-air-samosas - copie.jpg-       Au fil de l’air vol. 9 : Samosas, une autre Afrique (L’Autre Distribution) CD

Cette autre Afrique passe par les Iles avec le Martiniquais Dédé Saint Prix et le malgache Rajery, le trio Inzigizi du Zimbabwé et les Gongxeca brothers d'Afrique du Sud. C'est le neuvième volume d'Au fil de l'air, témoignage d'une opération qui met en contact des écoliers de l'Ain et des artistes du monde. Ceux-ci proposent des chansons interprétées dans leur langue d'origine, les enfants les travaillent tout au long de l'année avec leur musicien intervenant à l'école et la rencontre se fait au début de l'été lors du festival « Les temps chauds » dirigée par Françoise Cartade, « fabricante de curiosités ». Les enfants interprètes étonnent chaque année par leur implication et leur professionnalisme. Un enregistrement qui vaut le déplacement. On annonce dès maintenant le dixième volume, intitulé « Rose marine » et dédié aux peuples de la Méditerranée.

A partir de 8 ans.

lundi, 27 juin 2011

C’est les vacances

Le blog des « Enfants à l’Ecoute » va prendre quelques vacances. On se retrouvera à la rentrée, en septembre.

Sheherazade.gif

 

Et si, pour vos écoutes de vacances,

vous alliez voir du côté des

Coups de cœur Charles Cros ?

 

Si tout le monde connaît l’existence des « Grands prix de l’Académie Charles Cros », peu de gens ont entendu parler des coups de cœur Charles Cros. Ils sont attribués à des enregistrements remarquables par leurs  qualités artistiques – et cela dans divers domaines phonographiques et musicaux.(1) Deux fois par an (au printemps et à l’automne), pour chaque domaine des « experts associés » (entendez par là des gens qui s’y connaissent) se réunissent pour en établir la liste.

Les coups de cœur enfants existent depuis 2001 avec un groupe de travail qui réunit sept personnes : Gilles Avisse, Gérard Authelain, Dominique Boutel, Anne Bustarret, Blandine Canonne, Odile Martin et l'auteur de ce blog. Ils sont journaliste, musiciens, animateurs musicaux, critiques de disques, programmateurs de festivals, certains ayant une double, voire une triple compétence en ce domaine.

 

            Pour en connaître la liste depuis 2000, il suffit  de se connecter au site www.charlescros.org

et de cliquer sur « coups de coeur »

 

(1)   Chanson, musique ancienne et baroque, musique contemporaine, musiques du monde, parole enregistrée, solistes et musique de chambre

 

ACADEMIE CHARLES CROS

Coups de cœur enfants printemps 2011

 

 Dès la naissance :

I Caillard - Toudou - copie.jpg -       Isabelle Caillard : Toudou (Enfance et musique). CD

Tendre et très beau. On vous en reparlera en septembre, lors de sa sortie au public.

 

 

 

 

-       Nathalie Soussana : Comptines et berceuses de Corse (Didier Jeunesse). Livre CDComptines Corses - copie.png

Comptines, berceuses et jeux de doigts traditionnels, mais aussi des chansons du 20ème  siècle
écrites lors du renouveau de la langue corse dans les années 70. Avec Xinarca, Jean-Louis Poletti, Anna Rocchi, Paul-Félix Nasica…

(Voir note "trois coups de cœur" du 21 mai dernier)

 

 

A partir de 2 ans :

 

samir_barris_chat_cache_ici_baba - copie.jpg-       Samir Barris : Chat qui se cache, Ici Baba (production Stakhanova www.myspace.com/icibaba). CD

Un jour un jeune papa, chanteur tout public venu de Belgique, a voulu faire un disque pour les enfants... Magique.

(chroniqué prochainement)

 

 

-       Maggy Faraux : La Guadeloupe, rondes comptines et berceuses (ARB musique).maggy_faraux_guadeloupe_rondes_comptines_berceuses - copie.jpg CD

Quand une conteuse guadeloupéenne devient chanteuse... ça déménage !

(Chroniqué ci-après)

 

 

 

 A partir de 4 ans :

Helen MacGregor et Sheena Roberts - Five little frogs - copie.jpg-       Helen MacGregor et Sheena Roberts : Five little frogs  (Enfance et musique). CD

26 chansons en anglais pour les petits, avec mimes et jeux de doigts. Accent british garanti.

(chroniqué prochainement)

 

 

 

-       Pierre Delye : Les  aventures de P’tit bonhomme (Didier jeunesse). Livre CDpierre_delye_aventures_de_ptit_bonhomme - copie.jpg

P'titbonhomme, personnage fétiche de Pierre Dilye est le héros de ces deux histoires en forme de randonnées. Avec les  guitare rock de Grégory Allaert.

(Chroniqué ci-après)

 

 

 A partir de 6 ans :

Raphaëlle Garnier, Jean-Marc Le Coq - Marrons et châtaignes - copie.jpg -       Raphaëlle Garnier, Jean-Marc Le Coq : Marrons et châtaignes (autoproduit productions Nid de coucou). CD

Une interprétation remarquable et un univers singulier pour ces chansons issues d’un spectacle. Une fois de plus la preuve qu’on trouve des merveilles du côté des autoproduits.

(chroniqué prochainement)

 

-       Angelina Galvani : Le papa-maman (Benjamins media). Livre CDLe papa maman-Angelina Galvani.jpg

Parti à la capitale pour trouver du travail, le papa de Mireille disparaît... Histoire pleine d'humour dans un Paris peuplé d'ogres et une vision à la fois réaliste et pleine de fantaisie d'une famille recomposée.

(Voir note "trois coups de cœur" du 21 mai dernier)

 

Géant aux chaussettes rouges - copie.jpg-       Pierre Gripari : Le géant aux chaussettes rouges (Gallimard Jeunesse, Ecoutez lire) CD

Six contes de Pierre Gripari par François Morel qui a tout compris de la malice et de l'esprit populaire de l'auteur.

 (Voir note "contes et histoires" du 19 mars dernier).

 

-       Philippe Fourel : La fée des pigeons autoproduit (www.leschansonsdabord.com)  CDphilippe_fourel_la_fee_des_pigeons - copie.jpg

15 chansons sur des thèmes d'aujourd'hui et une écriture entre oral et écrit.

(chroniqué prochainement)

 

 

 

 

A partir de 8 ans :

 raphy_rafael_zahori - copie.jpg-       Raphy Rafaël : Zahori (autoproduit www.raphy-rafael.com) CD

Après « Cob dit Bob », « Tout  doux », « Pacahama », le chanteur belge n’a rien perdu de sa poésie et de sa musicalité.

(chroniqué prochainement)

 

-       Les serruriers magiques : Je veux apprendre (autoproduitles_serruriers_magiques_je_veux_apprendre - copie.jpg www.serruriersmagiques.com)

Sur un sujet grave (les droits de l’enfant) douze chansons pleines d’énergie par une bande d’enfants bourrés de vitalité et de talent.

(chroniqué prochainement)

 

au-fil-de-l-air-samosas - copie.jpg-       Au fil de l’air : Samosas (L’Autre Distribution) CD

Une rencontre exceptionnelle entre des écoliers de l'Ain et des artistes venus de Martinique, d'Afrique du Sud, de Madagascar... Avec Dédé Saint-Prix, les Congxeka,  Rajery...

(chroniqué prochainement)

 

-       Laurent Stocker : Histoire d’Aladin (Gallimard Jeunesse, Ecoutez lire) CDLaurent Stocker - Histoire d’Aladin - copie.jpg

Un grand classique, véritable roman d’aventure à redécouvrir, lu par Laurent Stocker qu'on écouterait volontiers plus de mille et une nuits.

(Voir note "contes et histoires" du 19 mars dernier)

 

 

 François Vincent - La véritable histoire du haricot magique - copie.gif-       François Vincent : La véritable histoire du haricot magique (Ouï dire) CD

Guitare blues et humour pour ce conte qu'on croyait connaître et qui réserve plein de (bonnes) surprises.

(Voir note "coup de cœur" du 25 mars dernier)

 

-       Ramuz et Stravinsky : L’histoire du soldat (Didier Jeunesse). Livre CDRamuz et Stravinsky - L’histoire du soldat - copie.jpg

« Un soldat rentre chez lui »…  et rencontre le diable à qui il vend son âme... Dans une présentation enfin destinée aux enfants et dans une interprétation hors pair l'œuvre qui a réuni deux grands créateurs au début du siècle dernier.

(Voir note "deux coups de cœur" du 12 avril dernier)

 

 

francis_lemarque_jacques_haurogne_arbre_musique - copie.jpg -       Francis Lemarque, Jacques Haurogné : L’arbre à musique (Ed. des Braques). Livre CD

Pour redécouvrir la fantaisie et la poésie des chansons de Francis Lemarque  interprétées par Jacques Haurogné au fil d’un récit émouvant et sensible.

(Chroniqué ci-après)

 

-       Dorothée de Monfreid : Super sauvage. Gallimard jeunesse. Livre CD

Un petit chien d'appartement quitte sa maîtresse trop aimante et part dans la forêt pour devenir « super sauvage ». De l'humour à revendre et les cordes de Tony Truant : ukulélés, guitares hawaiennes, contrebassine ...

(Chroniqué ci-après) 

dorothee-de-monfreid - super-sauvage - copie.jpg

 

Quatre analyses :

 

Dorothée de Monfreid : Super sauvage

musique de Tony Truant

Gallimard jeunesse

Parution mai 2011

Lassé des attentions de Miss Smith, sa maîtresse aimante, un minuscule bichon part vivre sa vie dans la forêt... En dépit d'une apparente simplicité, voici une histoire plus profonde qu'elle n'y paraît : ce petit chien qui quitte sa maîtresse pour vivre sa vie ne réalise-t-il pas le désir secret d’un enfant qui se sent trop encadré chez lui ? Dès le départ, Dorothée de Monfreid a écrit ce conte sans prétention pour faire un album disque. À sa bande dessinée pleine d'humour, elle a intégré des chansons dont les paroles s'affichent sous forme de bulles  Tony Truant, chanteur et musicien de rock leur a créé un habillage à base d'instruments à cordes où règne son instrument favori, le ukulélé, qu'il décline sous quatre formes : baryton, hawaïen, soprano et à résonateur. Viennent s'y adjoindre guitares hawaïennes, cavaquinho et même une « contrebassine » qui donnent à sa musique un caractère déglingué des plus réjouissants. (Présentation des instruments en fin de volume).

Les personnages sont interprétés par des comédiens amateurs (mais authentiques musiciens) qui ne s'en sortent pas mal. Tony Truant est parfait dans le rôle du chat Attila, gros dur au cœur tendre.


 

Francis Lemarque et Jacques Haurogné : L'arbre à musique

francis_lemarque_jacques_haurogne_arbre_musique - copie.jpg


Texte de Jacques Haurogné et Xavier Lacouture. Album illustré par Vincent Farges

Ed. des Braques, collection Un livre, un CD

A partir de 8 ans

parution mai 2011

            Quand j'étais petite fille dans les années 50 on passait souvent Francis Lemarque à la radio ; j'aimais la voix chaude du bonhomme et je raffolais de quatre chansons en particulier : « La grenouille », « Le petit cordonnier », « La Marguerite », « Le caniche et l'oiseau », à cause de leur poésie et parce qu'elles racontaient des histoires qu'on aurait pu trouver dans les livres de contes. Sans doute ne les avait-il pas écrit spécialement pour les enfants, mais elles touchaient profondément la gamine de 6-7 ans que j'étais alors.

            Ces chansons n'ont pas vieilli, même si je les examine avec le regard impitoyable du critique de disques que je suis aujourd'hui : elles sont toujours aussi pleine d'images qui font rêver et donnent toujours envie de chanter. Depuis des années, je regrettais qu'il n'existe pas un « Francis Lemarque pour les enfants ». (1)

            En 2007, Jacques Haurogné (entre autres, interprète des chansons d'Anne Sylvestre) (2) nous offrait chez EPM Universal un CD déjà intitulé « L'arbre à musique » : en plus de mes quatre chansons préférées s’y trouvaient des titres spécialement écrits pour les enfants : « Rosie la marmotte », « Le mille-pattes » et quelques autres. Homme de scène, Jacques Haurogné interprète chaque titre comme s'il s'agissait d'une saynète de théâtre, sur des arrangements ciselés à base de piano et de violon, donnant ainsi un éclairage nouveau aux succès du grand Francis.

            Avec cet album CD des éditions des Braques, il a ajouté une histoire  (écrite avec Xavier Lacouture) pour introduire chaque titre. Je vous entends déjà râler : « Encore une de ces sauces de liaison sans intérêt ! » Détrompez-vous ! L'histoire de cet enfant caché pendant la dernière guerre est délicate, sensible et finement interprétée : si Haurogné est un bon chanteur, il prouve qu'il est aussi un remarquable diseur. Délicatement illustré par les pochoirs et et tampons de Vincent Farges, le livre reprend le texte (mais pas les paroles des chansons) et donne quelques informations documentaires sur le contexte historique de l'histoire.

 

(1) un 45 t. est paru en 1970 par Lemarque lui-même chez Meys

(2) Capitaine Jako chante les chansons d'Anne Sylvestre. EPM

 

Maggy Faraux : La Guadeloupe, rondes comptines et berceuses (ARB musique)

 

maggy_faraux_guadeloupe_rondes_comptines_berceuses - copie.jpg


Répertoire traditionnel recueilli et interprété par une conteuse guadeloupéenne devenue chanteuse pour l’occasion. Elle allie à une parfaite maîtrise de sa voix - tant parlée que chantée – une joie et un dynamisme communicatifs. Essayez donc CD de rester sans bouger à l’écoute ces polkas, biguines et musiques de carnaval ! Son agilité vocale trouve sa plénitude dans des réjouissantes onomatopées prononcées à toute allure. Mais elle sait aussi nous émouvoir dans de tendres berceuses. Un disque joyeux, coloré, généreux à l’image de son interprète. Avec Maggy Faraux, ça déménage !

 

Pierre Delye : Les aventures de P’tit bonhomme

pierre_delye_aventures_de_ptit_bonhomme - copie.jpg


Musique de Gregory Allaert. Album illustré par Martine Bourre et Cécile Hudrisier

Didier jeunesse. Livre CD

parution 2010

Vous souvenez-vous de « Moitié de coq : rock around the coq », conte aussi hilarant que décoiffant écrit et interprétée par Pierre Delye ? Cette fois notre conteur du Nord de la France s'adresse aux petits. Parce que ses deux jeunes fils lui ont réclamé des histoires de lutins, il a inventé pour eux P'tit bonhomme, héros de ces deux randonnées - courtes histoires dont les répétitions et les accumulations de personnages font le bonheur des jeunes enfants. On retrouve avec bonheur la guitare rock de Gregory Allaert (du groupe « Les Biskotos ») et l'humour du conteur dont la voix tranquille et prenante fait merveille. A écouter en regardant les papiers découpés de Martine Bourre et Cécile Hudrisier qui ont illustré l'album.

samedi, 21 mai 2011

COUP DE PROJECTEUR SUR …

…  la collection « Musiques pour les petites oreilles » (Naïve)

 

petites oreilles.jpg

 

Initiée par le musicien Jean-François Alexandre, a qui l’on doit la qualité et la précision de ses informations, la collection a démarré en 2007 avec la musique classique. La présentation est modeste : pas d’album illustré, juste un fascicule joint au CD. Rien de trop, mais on va à l’essentiel. Le principe en est simple : un dialogue adulte-enfant introduit une suite d’extraits musicaux. D’aucuns ont reproché à ce dialogue son caractère très écrit, voire artificiel. Soyons justes : les auteurs ont le mérite de nous épargner ainsi une fiction stupide, comme c’est trop souvent le cas dans ce genre de disque.

La grande qualité de cette série , c’est de donner à écouter des extraits assez longs voire des morceaux entiers et toujours soigneusement choisis. Collection modeste et sans prétention, « Musiques pour les petites oreilles » atteint parfaitement son objectif : initier les enfants à tel ou tel secteur de la musique

 

La collection compte aujourd’hui neuf titres (1) dont les deux derniers sont présentés en détail ci-après, mais sa grande réussite à ce jour demeure « Instruments de musique ».

Une bonne initiation pour les familles qui s’intéressent à la musique classique et les enfants qui fréquentent un conservatoire.

A partir de 6 ans

 

(1) Musique classique, Musiques du monde, musique rock’n soul, jazz et blues, grands air d’opéra, musiques de ballet, comédies musicales, musique baroque 

 

petites oreilles_comedies_musicales.jpgComédies musicales pour petites oreilles

Réalisation de Jean-François Alexandre, textes d'Olivier Prou et Jean-François Alexandre, avec les voix de Sophie Forte et Florine Homsy

Parution 2010

 

La gouailleuse Sophie Forte présente à une petite fille treize titres qui ont jalonné l’histoire de la comédie musicale depuis les années 30 : « La veuve joyeuse », « West Side story », « Le Magicien d’Oz », « La mélodie du bonheur », « Un américain à Paris », « My fair lady », pour ne citer que ceux-là. C’est l’occasion d’écouter des extraits significatifs, voire des morceaux entiers dans des versions anciennes dont certaines datent de l'époque de leur création. Indispensable complément du disque, un petit fascicule donne sur chaque comédie musicale des informations aussi précises que précieuses : bref résumé de l'action, date et lieu de création, compositeur, auteur du livret, chorégraphe et références du disque dont est tiré l'extrait musical. Certains esprits chagrins relèveront l’absence de « Chantons sous la pluie », mais ne boudons pas notre plaisir à l’écoute de ce disque bien fait, à la fois intelligent et informatif. Et quel plaisir d'entendre Fred Astaire dans « Cheek to cheek », Judy Garland dans « Over the rainbow » ou Julie Andrews dans « I could have dance all night » !

A partir de 7 ans

 

 

baroque_pour_petites_oreilles_naive-z.jpgMusique baroque pour petites oreilles

Réalisation de Jean-François Alexandre, textes d'Olivier Prou et Jean-François Alexandre, avec les voix de Laurent Madiot et Florine Homsy

Parution 29 mars 2011

 

Une approche de la musique baroque : de Bach à Purcell en passant par Pergolese, Monteverdi, Robert de Visée, Marin Marais,… 14 œuvres nous sont ainsi présentées avec des précisions sur les instruments (viole, théorbe, clavecin), les écritures (basse continue et ostinato) et surtout les formes musicales (canon, fugue, aria récitatif, cantate, oratorio, opéra, concerto, concerto grosso).

Les morceaux sont bien choisis, et surtout la voix des comédiens n'empiète jamais sur la musique. Évidemment, il y a beaucoup de plages musicales extraites du catalogue Naïve. Bien sûr, il y a de grandes tartines : on n’échappe pas à l’Alleluïa du Messie de Haendel et au Canon de Pachebel, mais quelle émotion d'écouter « O solitude » de Purcell ou le Stabat Mater de Pergolèse !

Pour les mots difficiles, l'auditeur est renvoyé au lexique du petit livret joint reprenant les notions expliquées dans les dialogues enregistrés

A partir de 7 ans.

TROIS COUPS DE CŒUR

Chaumié - le monde est tout petit.gifAgnès Chaumié: Au loin le monde est tout petit

 Album illustré par Ianna Andréadis

Enfance et musique: Les livres disques d'Enfance et musique  (Paru le 4 novembre 2010)


Présentation en livre-CD de 12 chansons tirées du CD éponyme (qui en compte 19). Qualité musicale et tonalité ludique : Agnès Chaumié a le don de marquer de sa touche personnelle un répertoire éclectique qui va du jeu de doigts à la rengaine de colo en passant par la berceuse. Elle a même remis à l'honneur une vieille chanson de Georgius. Bruits de bouche et (faux) klaxons de « ça, c'est de la bagnole », balafon et sons aquatiques de « Pluie, tu m'ennuies », bruitages rigolos des « coureurs du tour de France », atmosphère culinaire de « A la soupe »... les petits en redemandent, d'autant plus que la chanteuse pratique avec élégance l'art de la répétition, mais avec des variations : ainsi le « Grand cerf » est d'abord parlé comme s'il s'agissait d'une histoire, puis chanté, à une, deux , plusieurs voix... On retrouve ce même souci de qualité dans les voix d'enfants, toujours justes. Deux femmes, un homme se succèdent, se répondent, s'accordent en polyphonies sur des rythmes latino-jazz guitare, clarinette ou saxo que domine un superbe accordéon. C'est joyeux, rythmé. On trouvera les paroles dans l'album aux grosses pages cartonnées et aux angles arrondis. Pour chanter en famille.

De la naissance à 3 ans.

 

le-papa-maman-angelina-galvani.jpgAngelina Galvani : Le papa maman

Musique de Rémi Auclair. Album illustré par Zeina Abirached

Benjamins media, collection Taille L, livre CD

Le plus beau cadeau pour Mireille ? Du temps à passer avec son papa qui l'élève seul. Et voilà qu'elle se retrouve dotée d'une belle-mère et d'une demi-sœur ! Dans le même temps, son papa disparaît dans un Paris peuplé de sorcières et d'ogres malveillants...

Intégrant avec élégance des réalités comme la monoparentalité et les familles recomposées, ce conte moderne n'en demeure pas moins plein de fantaisie et de légèreté – avec notamment l’évocation de la demi-sœur qui n’a qu’une jambe, qu’un bras et un demi-prénom, mais qui va tout récupérer en son entier à la fin de l’histoire.

 Interprète de son propre texte, Angelina Galvani, fait parfaitement ressortir par son racontage alerte la légèreté et l'humour de cette histoire pleine de rebondissements qui s'écoute comme un petit roman. Décidément, cette artiste polyvalente a bien du talent ! Zeina Abirached, illustratrice de l'album n'en a pas moins avec ses images vivement colorées ainsi que le metteur en scène sonore avec les bruitages et la musique qui rythment, soulignent et accompagnent l’histoire sans jamais l’étouffer.

À partir de 7 ans 


comptinescorses_couv_large.pngComptines et berceuses Corses

collectage de Nathalie Soussana, arrangements de Jean-Christophe Hoarau

album illustré par Elodie Nouhen,

Didier jeunesse, collection Comptines du monde, livre CD (parution mai 2011)

 

Après avoir exploré le répertoire enfantin des pays du monde, Didier jeunesse oriente sa collection « Comptines du monde » vers les régions de France : après la Bretagne de Chantal Grosléziat, voici la Corse de Nathalie Soussana.

Un disque remarquable par sa qualité musicale, mais un peu inhabituel par certains aspects : le répertoire traditionnel enfantin laisse en effet une place assez importante à des chansons écrites au vingtième siècle et notamment lors du renouveau de la langue corse dans les années 70. On ne sait où donner de l'oreille entre les berceuses, les chansons à danser, les comptines, les jeux de doigts et des titres pas spécialement destiné aux enfants, mais qui les séduisent par leurs rythmes et leurs sonorités comme cette chanson de muletier où Xinarca, de sa belle voix vibrante, décline le nom de toutes les mules. L'interprétation est assurée dans sa grande majorité par des artistes corses : Jean-Louis Poletti, Anna Rocchi, Paul-Félix-Nasica... qui chantent sur des arrangements où dominent guitares, mandolines, violon- instruments à cordes traditionnellement utilisées dans l'Ile de Beauté. Il y a évidemment quelques polyphonies qu'on retrouve notamment pour une chanson à danser

Dans l’album, très beau, illustré par Elodie Nouhen, on trouve les paroles et leur traduction française immédiate, des notes passionnantes sur chacun des titres, ainsi qu'une présentation du répertoire et un article sur la langue corse et son renouveau dans les années 70.

Que vous soyez corse ou non, que vous aimiez la Corse ou non, vous serez à coup sûr séduit par ce disque.

Pour tous dès la naissance

mardi, 12 avril 2011

DEUX COUPS DE CŒUR

histoire du soldat.jpg 

Igor Stravinski et Charles-Ferdinand Ramuz : L’histoire du soldat

lu par Denis Lavant, interprété par l’Orchestre de la Garde Républicaine

album illustré par Nathalie Novi, commentaires d’Agnès Terrier

Didier jeunesse, collections Contes et opéras

A partir de 7 ans

 

De retour dans son village, un soldat vend au diable son violon - en fait, il s’agit de son âme. C’est un conte populaire russe (connu chez Afanassiev sous le titre « Le déserteur et le diable »). Stravinsky, exilé en Suisse en 1917, l’avait raconté à Ramuz qui en avait fait l’adaptation en français. Tous deux voulaient en faire un spectacle modeste (période de guerre oblige) qui pourrait être joué dans les villages. D’où la présence d’un seul comédien et de sept musiciens seulement.

Depuis le temps qu’on attendait une présentation de « L’histoire du soldat » pour les enfants ! Et c’est une réussite ! Denis Lavant est éblouissant : qu’il raconte l’histoire, joue les différents personnages ou accorde sa voix râpeuse avec la musique, il fait merveille. L’enregistrement est une création originale avec l’Orchestre de la Garde Républicaine. Quant au livre, au lieu de reprendre classiquement le texte enregistré, il propose des commentaires sur l’histoire ou la musique, laissant les gouaches de Nathalie Novi raconter l’histoire. Le livre est ainsi totalement complémentaire du disque : c’est audacieux, mais ça marche !

 

 

Ella Fitzgerald.jpg

Stéphane Ollivier : Ella Fitzgerald

Raconté par Elise Caron, album illustré par Rémi Courgeon

Gallimard jeunesse musique, collection Découvertes des musiciens

Parution avril 2011

Après un Louis Armstrong et un Django Reinhardt dans la même collection, Stéphane Olivier nous raconte l’enfance et la jeunesse d’une « grande » du jazz.

Née en Virginie en 1918, venue à New-York toute petite, Ella Fitzgerald remporte, à 16 ans, comme chanteuse, le premier prix à un concours organisé par le Harlem Opéra House (elle s’était présenté dans la catégorie « danseuse » !). La biographie se termine en 1938 avec sa rencontre avec le batteur Chick Webb et son succès avec l’interprétation d’A-Ticket A-Tasket. La suite s’intéresse aux différents aspects de sa carrière,

C’est une autre chanteuse de jazz, Élise Caron, voix claire et précise qui dit ce texte court, intelligent, parfaitement adapté aux enfants. Ce qui est formidable dans ce livre CD, c’est la place laissée à musique. De nombreux extraits illustrent bien sûr le récit, mais on a aussi le plaisir d’écouter des morceaux dans leur intégralité et c’est un vrai bonheur d’écouter la grande Ella dont on ressent la vitalité, la bonne humeur et la jubilation à chanter et à « scatter »

Rémi Courgeon qui semble particulièrement bien inspiré par le monde du jazz a illustré l’album qui reprend l’intégralité du texte enregistré et propose quelques notes documentaires, des photos d’époque et des références discographiques

Coup de cœur absolu !

à partir de 6 ans.

UN CONTE MUSICAL

Princesse Kofoni.jpg

 

La princesse Kofoni

Ivan Grinberg et Marc-Olivier Dupin, raconté par Dominique Reymond avec l'Orchestre national d'Île-de-France dirigé par Christophe Mangou

Album ill Julien Billaudeau

Le chant du monde

A sa naissance, la princesse Kofoni a poussé un cri phénoménal. Mais le chancelier Dezékerr, qui régente tout dans le royaume, lui a immédiatement enjoint de se taire. Depuis, elle n’a jamais prononcé un son - pas même pour appeler à l’aide - quand elle tombe dans le tuba du musicien qui l’aime en silence. Le royaume est en émoi…

En rapport direct avec la musique et le son, le conte, plein de rebondissements avec des allers et retours dans l’espace et le temps n’est pas toujours facile à suivre. Plus qu’une histoire linéaire, c’est une suite de séquences presque cinématographiques. Ça pourrait sembler un peu long sans le talent de la comédienne Dominique Rémond, dont la voix basse, utilisée comme un instrument supplémentaire, épousant le rythme de la musique, modèle avec jubilation les péripéties de cette histoire touffue Il faut le dire : elle est absolument formidable !

Les enfants repéreront-ils les nombreuses citations (Berlioz, Grieg,…) qui émaillent la musique, remarquablement interprété par l’Orchestre d’Ile de France ? Peu importe. Nul doute qu’ils seront pris par sa dynamique et son sens expressif. A ce titre, la scène de la naissance est un véritable morceau d’anthologie.

Ce conte musical, commande de l’Orchestre d’Île de France, a été créé à Paris à l’Auditorium Saint-Germain en novembre 2006. Il existe aussi sous deux formes : CD seul et livre-CD. On préférera pour les enfants cette présentation qui reprend le texte du conte et propose des illustrations aériennes et dynamiques, presque explosée de Julien Billaudeau.

 

À partir de 7 ans

Variations sur …

la Flûte enchantée de Wolfgang Amadeus Mozart

flute enchantee 1.jpg

 

 

C’est certainement l’opéra le plus présent dans les collections d’initiation mu-

flute enchantee 2.jpg

sicale pour les enfants, depuis la parution dans les années 60 de « La Flûte enchantée racontée aux enfants » (1) au Petit Ménestrel, collectiond’albums disques un peu dépassée aujourd’hui, mais qui a marqué des générations d’enfants.

Le principe est toujours le même ; pour accrocher l’attention des jeunes auditeurs, il s’agit de raconter le livret comme s’il s’agissait d’un conte dont on retrouve letexte dans l’album illustré (c’est valable pour tous les présents albums CD), Théloma (2) se singularisant en proposant une bande dessinée.

Autre constante indispensable, les extraits musicaux figurant dans le disque : il s’agit souvent d’enregistrements anciens comme celui du Wiener Philarmoniker, dirigé par Herbert Von Karajan qui date de1950 et qu’on retrouve à la fois chez Théloma et dans les deux versions de Didier Jeunesse (3 et 4) 

flute enchantée 3.jpg flute enchantée 4.jpg

flute enchantée 5.jpgAvec une interprétation de 1996 Gallimard jeunesse musique (5) joue la carte d’une version récente, comme c’est souvent le cas dans ses collections Grand Répertoire et Petit Répertoire.

Certains éditeurs - Calligram dans sa collection Musigram (6) - font le choix de neflute enchantée 6.jpg pas enregistrer le texte de « l’histoire ». C’est aussi l’option prise dans la première version proposée par Didier jeunesse en 2003, mais abandonnée dans la version de 2010 où l’éditeur adjoint la voix de Valérie Karsenty dans l’enregistrement.

Une initiative éditoriale intéressante puisque Didier jeunesse fait co-exister ces deux versions dans son catalogue, les destinant à deux publics différents.

Pour les deux présentations, on garde dans le livre le texte de Jean-Pierre Kerloch et les chaudes illustrations de Nathalie Novi, mais : dans la version de 2003 (sans texte enregistré) on trouve en fin de volume le texte en allemand des paroles chantées et leur traduction française. Celles-ci disparaissent dans la présentation de 2011 (avec le texte enregistré par la comédienne). La première présentation semble ainsi d’adresser à un public plus mélomane et plus âgé que celui de la deuxième, plus jeune ou moins averti.

A vous de choisir selon vos besoins !

 

(1) Réédité par Universal, 2000, CD : texte de Lucien Adès dit par Claude Rich, Deutsch Symphonie-Orchester, dirigé par Ferenc Fricsay

(2) Théloma, BD + 2 CD : bande dessinée de Jorge Zentner et Ruben Pellejero, Wiener Philarmoniker, dirigé par Herbert Von Karajan (version intégrale de l’opéra). Pour adolescents.

(3) Didier jeunesse, 2003, livre-CD : texte de Jean-Pierre Kerloc’h, Wiener Philarmoniker, dirigé par Herbert Von Karajan, album illustré par Nathalie Novi

(4) Didier jeunesse, 2010, livre-CD : texte de Jean-Pierre Kerloc’h dit par Valérie Karsenty, Wiener Philarmoniker, dirigé par Herbert Von Karajan, album illustré par Nathalie Novi.

(5) Gallimard jeunesse musique, collection Grand Répertoire, 2003, livre-CD : texte de Thierry Beauvert, dit par Philippe Morier-Genoux, les Arts florissants dirigé par William Christie, album illustré par Aurélia Fronty (avec textes des airs chantés en allemand, leur traduction et quatre partitions avec accompagnement piano pour chanter en famille).

(6) Calligram, collection Musigram, 2004, livre-CD : texte de Marie Bour, album illustré par Maria Battaglia

vendredi, 25 mars 2011

Coup de cœur

François Vincent : La véritable histoire du haricot magique

Oui dire, collection « Contes d’auteurs ». CD 

Parution 2010

Haricot Magique.gif

Avant d’être conteur, François Vincent était musicien (de rock). C’est en écoutant le grand Bruno de La Salle, il y a quelques années, que l’envie lui est venue de raconter à son tour. Bien lui en a pris : cette véritable histoire du haricot magique est un total bonheur d’écoute.

Il a puisé aux sources archaïques de la tradition anglaise pour nous livrer de ce conte une version particulièrement savoureuse. Nul doute qu’il en ait rajouté de son cru, notamment dans le domaine de l’humour – parfois délicieusement noir (je vous recommande le passage où le héros se réfugie dans le chaudron du géant). De sa voix profonde de bluesman, à coup de phrases courtes et efficaces, le conteur musicien nous raconte tous ces évènements extraordinaires comme si ils lui étaient arrivés personnellement : un vrai petit roman d’aventures où il intègre harmonieusement le parlé, le chanté et une remarquable guitare blues. Son ton familier, sa façon de ne pas se prendre au sérieux, son sens musical nous tiennent en haleine et on en redemande. En attendant le prochain disque, allez donc le voir en spectacle…

A partir de 7 ans.


 

samedi, 19 mars 2011

Actualité : à ne pas manquer

Du 12 au 26 mars:

Le festival de chansons

Chorus des Hauts de Seine

festival chorus 2011.jpg

 

Avec un Chorus des enfants qui accueillera des spectacles de Gérard Delahaye, Hervé Suhubiette, Hélène Bohy, Pascal Parisot, Geneviève Laloy, Tartine Reverdy, Sophie Forte, Jacques Haurogné, La Côterie et quelques auttres.

 

Coup de projecteur sur …

…  la collection « Mes histoires lues » de Gallimard jeunesse

Gallimard Jeunesse Mes Histoires Lues.jpg

La belle au bois dormant, Le petit chaperon rouge, Blanche-Neige, Le hardi petit tailleur, Le vilain petit canard : ces contes classiques signés Perrault, Grimm, Andersen et connus de tous font depuis longtemps partie de notre patrimoine littéraire.

C’est tout à l’honneur de Gallimard jeunesse de nous les présenter dans leur version intégrale. Voici qui nous change plaisamment de nombre d’adaptations plus ou moins réussies. Si les contes des Frères Grimm, issus de la littérature orale, sont faits pour être dits à haute voix, on peut s’interroger sur le bien-fondé de donner à des enfants jeunes des textes plus littéraires. En fait non seulement ces textes supportent très bien la lecture à haute voix, mais elle en facilite leur compréhension.

 Il faut dire qu’on a affaire à des comédiens rompus à l’art de dire : Anny Dupeyret, Thierry Hancisse, François Morel, Jacques Bonnaffé, tous clairs et classiques, mais chacun dans un style différent.

Les enregistrements n’ont pas été conçus spécialement pour « Mes histoires lue ». Ils sont repris d’autres collections sonores notamment « Ecouter lire », ou « Histoires en musique ». Avec ses albums carrés illustrés, cette présentation s’adresse à un public plus jeune que celui des enregistrements d’origine, mais fallait-il vraiment rajouter un signal sonore pour tourner la page ?

Une démarche éditoriale intéressante qui met à la portée des 4-6 ans des textes intégraux en ne proposant qu’une seule histoire à la fois.

Belle au Bois Dormant.jpg

Charles Perrault : La Belle au bois Dormant,

lu par Anny Duperey, illustrations de Charlotte Roeder

 

 

 

 

Blanche Neige.jpg

Grimm : Blanche-Neige,

lu par Anny Duperey, illustrations de Lucile Placin

 

 

 

 

Cendrillon.jpg

Charles Perrault : Cendrillon,

lu par Anny Duperey, illustrations de Caroline Dall’ava

 

 

 

 

 

le_chat_botte.jpg

Charles Perrault : Le chat botté

Lu par Thierry Hancisse, illustrations de Lucile Placin

 

 

 

 

 

Petit Tailleur.jpg

Grimm : Le hardi petit tailleur

Lu par lu par Anny Duperey, illustrations de Caroline Dall’ava

 

 

 

 

 

Charles Perrault : Le petit chaperon rouge

Lu par Claude Aufaure, illustrations de Lucile Placin

Petit Poucet.gif

 

 

Charles Perrault : Le petit poucet

Lu par François Morel, illustrations de Charlotte Roeder

 

 

 

 

Vilain Petit Canard.gif

Hans-Christian Andersen : Le vilain petit canard

Lu par Jacques Bonnaffé, illustrations de Charlotte Roeder

 

Contes et Histoires

Arnold Lobel : 7 histoires de souris

Lu par Marc Fayet, musique de Syvain Kassap, Eric Groleau et Thierry Balasse

Ecole des loisirs, collection Chut, CD 

Parution en 2011

7 histoires de souris-arnold lobel.jpg

A l’heure du coucher, un papa raconte une histoire à chacun de ses sept petitz : du puits qui fait aïe quand on lui lance des pièces, aux pieds neufs d’un petit rongeur qui a essayé tous les moyens de transport pour rendre visite à sa maman, en passant par les boutons en chewing-gum du père la souris ou une inondation provoquée par une souris qui se sent toujours sale, on ne sait quelle histoire est la plus tendre, la drôle, la plus poétique. Marc Fayet donne une lecture à la fois et claire et vivante de ce classique de la littérature enfantine dont il fait magnifiquement ressortir la tendresse, la fantaisie et l’humour.

Ce recueil d’histoires courtes (entre deux et trois minutes) est servi par une illustration sonore à base de clarinettes et de percussions ; à la fois sobre, intelligente et vraiment musicale, elle laisse toujours en avant la voix du récitant.

Il ne manque plus que les délicieuses illustrations d'Arnold Lobel, mais rien ne vous empêche de vous reporter au livre paru séparément dans la collection « Mouche ».

3-6 ans

 

Aladin ou la lampe merveilleuse

conte des Mille et Une Nuits adapté par Marie-Ange Spire

Gallimard jeunesse, collection « Ecoutez lire », CD

parution mars 2011

Tout le monde croit connaître l'histoire d'Aladin. Ici, l'adaptation de Marie-Ange Spire (parue précédemmentHistoire d'Aladdin.jpg
dans la collection « Folio junior, textes classiques ») nous restitue un vrai petit roman d'aventures dont trop d'adaptations réductrices ou de versions tronquées nous avaient fait oublier le charme. En effet, ce conte des Mille et Une Nuits fourmille de rebondissements et péripéties qui remplissent sans ennui quatre-vingt dix minutes d'écoute. Tout y est : la rencontre avec le faux oncle, la découverte de la lampe et de ses pouvoirs magiques, la passion d'Aladin pour la princesse Badroulboudour, le mariage, la vengeance du magicien, la disparition du palais, le subterfuge pour récupérer la lampe – sans oublier des épisodes peu connus et des détails qui font rêver : ors, richesses, soieries, palais magique, pierres précieuses...

Un récit palpitant lu par un comédien à l'élocution précise qui mène son récit tambour battant tout en restant extrêmement clair et vivant grâce à un racontage bien rythmé.

Dommage que la musique, utilisée comme respiration entre deux épisodes ou faisant office de bruitage soit d'une aussi grande disparité.

À partir de 8 ans

 

 

Pierre Gripari : Le géant aux chaussettes rouges

raconté par François Morel

Gallimard jeunesse, collection « Ecoutez lire », 2 CD 

parution : mars 2011

Géant aux chaussettes rouges.jpg

Moins que connus que « la Sorcière du placard à balais », ou « Le gentil petit diable », ces six histoires de Gripari remettent à l’honneur un vrai conte fantastique (La maison de l'oncle Pierre), une histoire entre conte populaire et surréalisme (Je ne sais qui, je ne sais quoi) et surtout cette petite merveille de drôlerie qu’est « Le géant aux chaussettes rouges ».

Si « Le roman d'amour d'une patate » et « L’histoire de Lustucru » interpellent davantage les adultes et c’est un vrai plaisir pour tous de redécouvrir les tribulations de « Scoubidou, la poupée qui sait tout ».

Pierre Gripari a toujours eu le don d'intégrer dans ses histoires les structures du conte traditionnel en ajoutant des ingrédients de son cru, notamment une imagination et une fantaisie débridée alliées à un humour irrésistible. L’auteur, en son temps, avait enregistré ses propres textes, fait pour être dits. Dans un style bien personnel, avec la familiarité qu’il faut, François Morel lui succède en nous proposant une interprétation alerte, vivante et nuancée. Le comédien prend la voix des différents personnages sans jamais donner dans la caricature et il est d'autant plus drôle qu'il raconte ça avec une sorte de sérieux.

A partir de 6 ans

 

Histoires insolites

Ouï Dire, collection Contes d’auteurs. CD

Histoires Insolites.jpg

Huit histoires insolites dont deux sont authentiquement fantastiques et angoissantes : « Magalie » (un garçon réduit à une taille de quelques centimètres et enfermé à jamais dans une maison de poupées) et « Le rameur (un père qui se noie parce qu'il a refusé d'entrer dans le jeu de son fils). Si Guy Prunier avec sa fantaisie habituelle s’amuse à donner des ailes à une vache et des pis à une coccinelle (Le jour de tous les possibles), Jihad Darwiche nous emmène dans une réflexion philosophique sur le temps qui passe avec « Le roi Abou Nizard ». Plus classique, Nadine Walsh nous présente une fille qui veut épouser le diable tandis qu’Elisabeth Calandry évoque une étrange croyance de l’Isère. L’histoire des « deux oiseaux de pierre » racontée par un Daniel Lhomon à la voix aussi rocailleuse que minérale reste la plus mystérieuse. J’ai personnellement une petite tendresse pour Françoise Barret qui nous emmène « Sur l’Bord de Loire » avec un panier d’écrevisse, une chanson et un accordéon.

Les neuf conteurs, tous habitués de Ouï Dire déploient la diversité de leurs talents respectifs. Une anthologie qui intéressera autant les adultes que les enfants à partir de 9-10 ans.

 

samedi, 19 février 2011

COUP DE PROJECTEUR SUR …

Steve Waring

 

steve-waring.jpg

 

A son arrivée en France en 1965 à l'âge de 22 ans, rien ne destinait Steve Waring à devenir le chanteur dit « pour enfants » le plus connu aux côtés d'Anne Sylvestre et Henri Dès.

 

steve-waring chansonnier intenational.jpgAu début de sa carrière, il entre au Chant du monde et apparaît d'emblée comme un guitariste pétri de musiques traditionnelles américaines, avec trois disque parus dans la collection « Spécial Instrumental » - deux sur la « Guitare américaine » (dont un avec Roger Mason et un sur « Le banjo américain ».steve_waring_roger_mason-guitare_americaine.jpg

Pourtant les enfants avaient déjà repéré dans son premier 33 tours paru dans la collection « Le nouveau chansonnier international » trois titres qu'ils se sont rapidement appropriées : « Tom Banjo », « Le matou revient » et surtout « Les grenouilles » - un succès steve-waring_les_grenouilles.jpgque le chanteur ne cessera de réinterpréter - il en existe même une version en espagnol dans « Malgré la nuit » (Enfance et Musique).

A la fin des années 70, Philippe Gavardin, nouvellement nommé à la tête de Chant du monde, crée « Chevance », collection de 45 tours d'avant-garde pour les enfants. Steve Waring y trouve tout naturellement sa place avec « Les Grenouilles », « La Baleine bleue », « Petit bleu petit jaune », mais aussi avecsteve-waring_bleu_jaune.jpg le rare et singulier « Mirobolis » (avec le Workshop de Lyon) et « Ma vieille bagnole » : premières adaptations françaises des chansons steve-waring Les vacances de Woody.jpgde Woody Guthrie pour les enfants qui trouveront leur épanouissement dans « Les vacances de Woody » (aujourd'hui disponible chez Victorie Music).

Sur sa terre d'adoption lyonnaise, il collabore avec Renée Mayoud pour « La Baleine bleue » « Petit bleu petit jaune » et écrit dans la foulée un livre d’animation musicale, « Amusiquons-nous » (toujours au Chant du monde). Il rencontre aussi des musiciens qui vont le suivre pendant toute sa carrière : Maurice Merle, Christian Ville et surtout le tromboniste (conteur à ses heures) Alain Gibert qui va l'emmener vers un folklore auvergnat à la fois vrai et imaginé.

Musicien inventif et éclectique, il puise à diverses sources : blues, folk américain, jazz.... Tout ce qui peut faire de la musique lui est bon, percussions corporelles (« Fais-voir le son »), instruments ex

steve-waring_baleine_bleue.jpg

otiques comme le balafon ou créés de toutes pièces comme le « balalauze », lithophone qu'on peut entendre dans « Chnoques » et « 5 frères dans le puits ». Il enregistrera aussi un disque de chansons traditionnelles françaises ("Il était une chanson" réédité chez Victorie Music).

Après la naissance d'Arthur, son fils trisomique aujourd’hui musicien avec qui il a monté un spectacle, il se tourne vers la petite enfance (« Le colporteur », « L'ogresse, » « Pouce ») et collabore avec « Enfance et musique ». Il est également engagé avec Musique et santé.

Pour découvrir ou redécouvrir ce sacré musicien qui ouvre les oreilles des enfants depuis les années 60 et fait l'unanimité tant chez les petites que chez les grands voici quatre disques parus chez Victorie music : Steve Waring en concert, Mâcheurs de mots, Chnoques et Cinq frères dans le puits

 

Steve Waring en concertsteve-waring en concert.jpg

Si vous ne connaissez pas Steve Waring, commencez par ce disque. Pourquoi ? Parce que vous y retrouvez ses grands succès : « La baleine bleue », « Le matou revient » et « Les Grenouilles » dans une nouvelle interprétation. Ensuite parce que vous pourrez constater qu'il fait de la musique avec tout : des cailloux (« Cailloux bambous », des roucoulements (« Tourterelle »), et même des bisous (« Mimi ») et vous aurez un exemple de ces célèbres percussions corporelles avec « Fais-voir le son ».

A partir de 3 ans.

 

 

steve-waring macheur de mots.jpgMâcheurs de mots

D'après un spectacle créé en 2002 avec la complicité d’Alain Gibert. Plaisir de manger (« Clafoutis ») ou de parler : les deux compères prennent des mots pour en faire des objets sonores comme dans « l'Amie d'Annie » qui fait éclater un texte en polyphonie, rendent hommage à la langue-muscle (« Petite pouliche »), jouent avec le langage non-sensique de Lewis Carroll (« Jabberwock »), s'amusent avec les onomatopées (« Mots de peaux »). Sans oublier une jubilatoire comptine (« L'arithmétique ») et une tendre ballade (« La mer exagère »).

A partir de 6 ans

 

 

Chnoquessteve-waring Chnoques.jpg

D'après un spectacle créé en 2001 qui associe une classe à chaque représentation. Cette rencontre entre des chnoques musiciens et des enfants des écoles est tout à fait réjouissante. A « Mioches et chnoques », création de Steve Waring, fait écho « Le jeune et le vieux » sur des paroles de Lewis Carroll. Avec un conte d'Alain Gibert, des refrains en occitan que les enfants peuvent reprendre et la présence d'André Ricros dont la vibrante voix de chanteur traditionnel vous remue jusqu'à la moelle des os.

A partir de 6 ans

 

 

 

Steve-Waring-5-freres-dans-le-puits-CD-album_z.jpgCinq frères dans le puits

Toujours d'après un spectacle. Des chansons qui puisent leur inspiration dans le monde rural sans rien perdre de leur humour comme « Le cow-boy du Far West lyonnais », chanson autobiographique, « Le rap de la vache » , « Le dernier concert » (du cochon) qui se finit tout naturellement par « La Polka des charcutiers ». C'est aussi l'occasion d'écouter un extraordinaire concert de « tuilophone », instrument construit de toutes pièces avec des tuiles romaines.

Quand on vous dit que Steve Waring n'arrête de pas de surprendre agréablement nos oreilles !

A partir de 5 ans

 

COUP DE CŒUR …

sur Herve Suhubiette - Tremblements de têtes

 

Suhubiette-Trmblement de tete.gif

 

Album illustré par Anouk Boisrobert

Didier jeunesse, livre-CD

 

« J'ai souvent été étonné, à la sortie de mes spectacles jeune public, par des adultes venant me confier combien ils avaient été touchés par ces chansons écrites pour leurs enfants. Peut-être encore plus surpris par des enfants, qui assistant à l'un de mes récitals pour adultes, ne perdent pas une miette de chansons qui, à priori, ne leur sont pas destinées. » déclare Hervé Suhubiette dans le livre d'Anne Bustarret « Pleins feux sur la chanson jeune public » (Didier jeunesse). Alors : Hervé Suhubiette, chanteur pour enfants ou chanteur pour adultes ?

Il est vrai que la plupart des chansons de ce « Tremblements de tête » pourraient figurer dans un récital pour les adultes. Mais qu'il s'adresse à l'un ou l'autre public, Hervé Suhubiette a toujours la même exigence d'écriture et ne change pas ses mots parce qu'il s'adresse aux petits. Dans ce disque, il sort des sujets traditionnellement traités par la chanson dite pour enfants pour s'intéresser à ce qui fait le « moi » et explore les émotions, les sentiments, les angoisses qui peuplent une tête et quand il parle de la peur, il s'agit d'une authentique angoisse et non d'une peur du loup calibrée.

Ses musiques collent toujours parfaitement avec son sujet : depuis la cacophonie presque carnavalesque de l'ouverture « Avant de dire bonjour » au violon rêveur et aérien de « Ma grand-mère est au ciel » en passant par les jubilantes vocalises à la Bobby McFerrin de « L'amoureux » et les dissonances de « J'ai pas peur » et du « Miroir ». Il n'oublie jamais de faire profiter les enfants de son expérience de musicien éclectique qui évolue entre la musique traditionnelle, le jazz (il tourne en ce moment avec un spectacles sur Nougaro) et les créations contemporaines de son frère Joël (fondateur du chœur de chambre « Les éléments »). Voilà un artiste qui a bien mérité le Grand Prix Charles Cros jeunesse qui lui a été remis en automne 2010.

Paroles dans le livre illustré par Anouk Boisrobert dont les aquarelles qui laissent deviner le grain du papier évoquent irrésistiblement Jean-Michel Folon.

A partir de 6-7 ans.